La maire adjointe de Jérusalem, Rachel Azaria, devrait rejoindre le parti Koulanou de Moshe Kahlon avant les élections législatives de mars 2015, affirment des médias israéliens lundi.

Azaria dirige le parti Yerushalmim, qui a deux sièges au conseil municipal de Jérusalem.

Elle était aussi la directrice de Mavoi Satum, une organisation à but non lucratif qui assiste les femmes qui n’ont pas réussi à obtenir le guet [l’acte de divorce religieux] de leur époux. A la municipalité de Jérusalem, elle détient les portefeuilles de l’éducation et des droits des femmes.

Elle a été élue pour la première fois au conseil municipal en 2008 et avait obtenu les portefeuilles de l’éducation, de la petite enfance et des conseils de la communauté.

En 2013, elle a été réélue et nommée maire adjointe.

Le parti Yerushalmim, qu’elle dirige, a gagné en force lors des dernières élections municipales.

Azaria est une chef de file de la lutte contre l’exclusion des femmes de la sphère publique israélienne et a obtenu la reconnaissance internationale pour son rôle important an tant qu’orthodoxe féministe.

En tant que dirigeante du parti Yerushalmim, Azaria a proposé le projet
« Communauté casheroute », qui vise à transformer le certificat casher en une relation de confiance entre les entreprises qui vendent de la nourriture et leurs clients. Sur son site Internet, Yerushalmim indique que ce projet ouvrira le marché du casherout à la concurrence.

Ce projet cherche aussi à reprendre le contrôle des certificats de casherout du Grand Rabbinat, qui est actuellement la seule instance dans le pays autorisée à déclarer si la nourriture est casher ou pas.

Cette relation entre les entreprises et le rabbinat, explique Yerushalmim, est une relation de subordination et non de confiance.

Le projet « permettra aux citoyens israéliens de retrouver leur ‘confiance dans le judaïsme’ », précise le site du parti.

Elle vit dans le quartier de Katamone (Gonenim) à Jérusalem avec son mari et ses 4 enfants.

Sa vision politique en tant que conseillère municipale est similaire à l’image que Kahlon tente de projeter en se concentrant sur les problèmes sociaux.

Kahlon, un ancien ministre du Likud, n’a pour le moment révélé que deux membres de sa liste : l’ancien ambassadeur aux Etats-Unis, Michael Oren et le lauréat du Prix d’Israël, Eli Alaluf.

Azaria a refusé de commenter ces rumeurs tout comme le porte-parole de Koulanou.