Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a indiqué lundi qu’il avait signé une interdiction de sortie du territoire visant le cheikh Raed Salah, vingt-quatre heures avant la sortie de prison du leader islamiste controversé.

Salah, chef de l’aile radicale du Mouvement islamique en Israël, sera libéré mardi après avoir purgé une peine de neuf mois de prison pour incitations à la violence.

“Sa sortie [d’Israël] est susceptible de mettre le pays en péril et j’utiliserai tous les moyens dont je dispose contre ceux qui voudraient lui nuire”, a indiqué Deri dans une déclaration.

Cette interdiction de quitter le territoire couvrira les six prochains mois.

La police, la semaine dernière, a recommandé l’inculpation de Salah suite à de nouveaux soupçons d’incitations au terrorisme et à la violence, ainsi que pour son soutien à une organisation illégale.

Dans une déclaration, la police a expliqué qu’une enquête sur Salah était bouclée et que le dossier avait été transmis aux procureurs de Haïfa pour réexamen.

Les enquêteurs ont commencé à interroger le prédicateur au sujet de ces récentes allégations au mois de décembre. Elles concernent apparemment des preuves réunies avant son entrée en prison.

Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 17 juillet 2016. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 17 juillet 2016. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)

Les nouvelles investigations contre Salah, chef de la Branche nord du Mouvement islamique, par l’unité spéciale de la police Lahav 433 ont été lancées avec l’approbation du Bureau du procureur de l’Etat, a indiqué Louba Samri, porte-parole de la police, dans une déclaration.

Salah a exprimé son soutien à la Branche Nord du Mouvement islamique sur de nombreuses plateformes de réseaux sociaux depuis que l’organisation a été mise hors la loi l’année dernière, a précisé le communiqué. Il a également ouvertement évoqué sa position au sein de l’organisation.

La police a fait savoir que ses propos sur Internet tout comme la confirmation du rôle qu’il tenait dans la Branche du nord s’apparentent à de l’incitation.