GAZA (Territoires palestiniens), 31 jan 2014 (AFP) – Israël a procédé à des raids aériens contre la bande de Gaza vendredi matin peu après qu’une roquette tirée depuis ce territoire eut atteint le sol de l’État hébreu, ont annoncé des sources israéliennes et palestiniennes.

Les sources palestiniennes ont précisé que deux de ces attaques ont atteint des sites d’entraînement des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, à Beit Lahiya, au nord de la bande de Gaza.

Au cours de deux autres attaques aériennes à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, deux Palestiniens ont été blessés, ont précisé les mêmes sources.

Les raids se sont produits peu après qu’une roquette eut été tirée jeudi soir de la bande de Gaza vers le sud d’Israël sans faire de blessé ni de dégâts, selon l’armée et la police.

Dans un communiqué, l’armée israélienne a indiqué qu’en réponse au lancer de cette roquette, son aviation avait tiré sur « un site d’activité terroriste, ainsi que sur une entreprise de fabrication d’armes et sur un entrepôt d’armes, dans le nord de la bande de Gaza ».

La multiplication des raids israéliens et des tirs de roquettes et incidents frontaliers ces dernières semaines ont fait planer, selon les commentateurs, la possibilité d’une nouvelle confrontation majeure entre Israël et le Hamas, qui gouverne la bande de Gaza.

Deux Palestiniens, dont un membre d’un groupe armé, ont été tués le 22 janvier à Gaza dans un raid lancé par Israël, qui a menacé le Hamas d’utiliser les grands moyens pour faire cesser les tirs de roquettes.

Le Hamas avait annoncé le 21 janvier avoir déployé des forces à la frontière avec Israël pour empêcher les tirs de roquettes à partir du territoire palestinien.