La rumeur était folle : la star argentine Diego Maradona ne sera pas le prochain entraîneur de l’équipe de football de Palestine, a certifié jeudi à l’AFP le président de la Fédération nationale Jibril Rajoub.

« C’est n’importe quoi », a dit Jibril Rajoub devant la propagation sur Internet et dans la presse de l’improbable nouvelle, qui a interloqué les dirigeants palestiniens, incapables d’en identifier la provenance.

La Fédération palestinienne est à la recherche d’un nouvel entraîneur pour l’équipe nationale après la démission abrupte, il y a quelques semaines, de Jamal Mahmoud. Mais, a souligné Jibril Rajoub, la fédération cherche un Palestinien pour diriger l’équipe nationale.

Maradona, âgé de 53 ans et considéré comme l’un des meilleurs footballeurs de l’histoire, n’aurait pas découvert le monde arabe si la nouvelle avait eu un fondement. Il fut de 2011 à 2012 le manager du Al Wasl FC, club de Dubaï.

L’entraîneur de l’équipe olympique Abdul Nasser Barakat est présenté comme le possible futur sélectionneur palestinien.

L’équipe nationale palestinienne, reconnue pour la première fois en 1998 par la fédération internationale (FIFA), a causé la surprise en mai en se qualifiant pour la Coupe d’Asie des nations, début 2015 en Australie,- une première pour cette équipe au 102e rang du classement de la FIFA.

En Australie, l’équipe palestinienne jouera dans la même poule que l’Irak, le Japon et la Jordanie.