Jérusalem nie l’affirmation bizarre que Netanyahu ait fait du lobby sur Cameron et Merkel pour soutenir la résolution du UNHCR condamnant Israël de peur qu’une version plus dure ne la remplace.

Un journal britannique a affirmé lundi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait demandé vendredi à son homologue britannique de voter en faveur de la résolution de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés sur le conflit à Gaza (UNWRA), qui accusait Israël de possibles crimes de guerre.

Netanyahu aurait également demandé à la chancelière allemande Angela Merkel et à d’autres alliés non cités de soutenir la résolution de l’UNHCR qui stipulait qu’Israël et des groupes terroristes palestiniens aient pu violer la loi internationale lors du conflit de 50 jours de l’été.

Selon l’article du quotidien Jewish Chronicle, Jérusalem redoutait que si la résolution était rejetée, un nouveau projet serait encore plus dur contre l’État juif.

Le Premier ministre britannique David Cameron pensait que la demande était de la « pure folie », a déclaré au journal une source proche du Premier ministre, mais il a accepté de jouer le jeu.

Le ministère des Affaires étrangères a nié les affirmations lundi, déclarant qu’il était opposé à la résolution, comme le stipulait la réponse officielle de Jérusalem.