Le chef du groupe terroriste palestinien du Hamas Khaled Meshaal a rencontré le roi Salmane d’Arabie saoudite lors d’un pèlerinage à la Mecque, une très rare entrevue, ont indiqué samedi le mouvement terroriste et l’agence saoudienne SPA.

Les relations entre le Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza et le royaume saoudien se sont largement refroidies avec la destitution par l’armée égyptienne du président Mohamed Morsi il y a deux ans.

Ryad est un fervent soutien d’Abdel Fattah al-Sissi, tombeur de Morsi et désormais à sa place.

Le Hamas, lui, a perdu avec ce coup de force militaire un de ses grands alliés dans la région –et une ouverture sur le monde pour la petite enclave qu’il contrôle.

Meshaal, son adjoint en exil Moussa Abou Marzouq, ainsi que deux autres responsables du groupe palestinien, Salah al-Arouri et Mohammed Nazal, ont rencontré « le roi Salmane ben Abdel Aziz, le prince héritier Mohammed ben Nayef et Mohammed ben Salmane », fils du roi et ministre de la Défense, affirme un communiqué du Hamas.

Les quatre leaders palestiniens se sont rendus « durant deux jours en Arabie saoudite pour effectuer le pèlerinage de la Omra et assister à la prière de l’Aïd » qui s’est tenue vendredi à l’aube, précise le texte.

L’agence SPA ajoute qu’ils ont « salué la position positive des dirigeants du royaume envers la cause palestinienne », sans donner plus de détails sur la teneur des entretiens.

Meshaal est installé au Qatar depuis qu’il a dû quitter Damas en 2012, lorsque son mouvement a pris le parti des rebelles syriens contre le président Bashar el-Assad. Il ne s’était pas rendu en Arabie saoudite depuis plusieurs années.

Il y a quelques jours, une délégation de haut rang du Jihad islamique, la deuxième force islamiste dans les Territoires palestiniens, a été reçue par le Hamas à Doha, a indiqué une source au sein du Hamas.