Des ornithologues israéliens ont suivi deux minuscules oiseaux migrateurs pendant leur migration depuis leur lieu de nidification à Atlit, au sud de Haïfa, jusqu’au Mozambique au Sud-Est de l’Afrique.
 
Bien qu’il etait couramment admis que les zones hivernales des sternes naines (Sternula albifrons) israéliennes se trouvent dans le Sud de l’Afrique, c’est la première fois que des scientifiques ont pu suivre l’emplacement précis et la distance parcourue par l’oiseau jusqu’à sa destination saisonnière.

Ne pesant chacune que 45 grammes, il s’avère que les deux sternes naines ont volé près de 6 251 km pour atteindre leur destination au Mozambique.

Les défenseurs de la faune à la Société pour la Protection de la Nature en Israël (SPNI) ont été excités par la découverte, mettant le doigt sur le fait que la migration de ces oiseaux etait le lieu de reproduction hivernal le plus éloigné qu’ils connsaissaient jusqu’à présent.

« C’est très excitant de revoir les sternes saines et vigoureuses sur le site qu’elles ont choisi pour passer l’hiver, » a confié lundi Yosef Chiat, du département de l’ornithologie de la SNPI, au quotidien Yedioth.

Etant un oiseau de mer migrateur, la sterne se reproduit dans les voies navigables et les régions côtières d’Europe et d’Asie, volant vers des zones plus chaudes en Afrique, en Australie pendant l’hiver – pour revenir au printemps à leurs lieux de reproduction.

Courante en Israël dans le passé, l’espèce est de plus en plus rare dans la région en raison de la destruction de ses habitats naturels, de la pollution et des bruits humains.

Les ornithologues disent que les deux sternes naines qui ont participé à l’expérience sont nées dans les étangs d’eau salée d’Atlit, à 20 km au sud de Haïfa – l’un des rares lieux de reproduction restants pour cette espèce en Israël.