Des sources proches du Premier ministre Benjamin Netanyahu démentent qu’un compromis a été atteint avec le ministre des Finances Moshe Kahlon, pour autoriser le lancement du nouvel audiovisuel public.

« L’affirmation selon laquelle le Premier ministre ou ses représentants ont accepté d’établir une corporation est erronée », a déclaré une source anonyme.

Netanyahu a indiqué qu’il ne soutenait pas le nouvel audiovisuel, qui devrait être lancé le mois prochain.

Mais un compromis qui aurait été atteint plus tôt dans la journée de lundi, laissait entendre que Netanyahu aurait donné son feu vert en échange de davantage de contrôle sur le choix du personnel.

Le sort de cet audiovisuel public a menacé la coalition de Netanyahu et pourrait conduire à des élections anticipées.