Regev se joint aux critiques contre le président
Rechercher

Regev se joint aux critiques contre le président

La ministre de la Culture a accusé Reuven Rivlin de “rabaisser les politiciens”

Miri Regev, ministre de la Culture, avant le début de la cérémonie officielle de commémoration des 50 ans d'implantation israélienne en Cisjordanie et sur le plateau du Golan, le 27 septembre 2017 (Crédit : Chaim Goldman)
Miri Regev, ministre de la Culture, avant le début de la cérémonie officielle de commémoration des 50 ans d'implantation israélienne en Cisjordanie et sur le plateau du Golan, le 27 septembre 2017 (Crédit : Chaim Goldman)

Miri Regev, ministre de la Culture, a critiqué lundi le président Reuven Rivlin, accusé de « rabaisser les politiciens » avec le discours qu’il a prononcé pendant la session d’ouverture de la Knesset, où il accusait les membres du gouvernement d’affaiblir la démocratie israélienne.

« Un président qui rabaisse les politiciens rabaisse la volonté du peuple et blesse le cœur de la démocratie », a dit Regev dans un communiqué.

La ministre provocatrice n’a pas été la seule à dénoncer le discours de Rivlin, elle était accompagnée de David Bitan, président de la coalition, et d’Oren Hazan, député du Likud.

Regev a souligné que Rivlin avait été député – du Likud – pendant des années, et l’a accusé d’être hypocrite dans sa critique des politiciens.

« Dans son discours [de lundi], le président a craché dans le puits dans lequel il buvait », a-t-elle dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...