Les préoccupations autour du virus Ebola augmentent à travers le monde, Israël et l’Autorité palestinienne, examinant les moyens de travailler ensemble pour que chacun puisse protéger sa population.

Les représentants d’Israël, de l’Autorité palestinienne, et de l’Organisation mondiale de la santé se sont réunis samedi soir pour discuter de la façon de coopérer pour prévenir la propagation de la maladie, a rapporté la radio Aroutz Sheva.

Le général Yoav Mordechai, coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires [COGAT], et le professeur Alex Leventhal du ministère de la Santé ont représenté Israël lors de la réunion.

Une source lors de la réunion a déclaré que Leventhal avait suggéré une coopération médicale entre Israël, Palestiniens et Jordaniens à travers le « Consortium sur la surveillance des maladies infectieuses au Moyen-Orient », organisme qui coordonne les ministères de la Santé des trois parties.

Vendredi, Israël a commencé à avertir les passagers de retour de certains pays infectés par le virus Ebola qu’ils étaient à risque et devaient avoir été eux-mêmes contrôlés, a déclaré au Times of Israel un porte-parole de l’Autorité des aéroports d’Israël.

L’Autorité a été chargée de placer des panneaux à cet effet et de distribuer des dépliants qui « indiquent clairement » que les passagers en provenance des pays en question sont à risque par rapport à la maladie.

L’Autorité n’a pas à faire de vérifications par elle-même, et n’a pas non plus à filtrer ni à singulariser des passagers pour un traitement spécial, a-t-elle fait savoir.

Le Libéria a été le plus durement touché par l’épidémie d’Ebola, enregistrant plus de 2 200 morts, selon l’Organisation mondiale de la santé. Le nombre total de morts déclarés à partir de mercredi était de 3 865, avec la plupart – pour les autres pays – en Sierra Leone et en Guinée.

La décision d’avertir les passagers est intervenue après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a organisé lundi un débat sur ​​la préparation d’Israël pour faire face au virus Ebola.

Parmi les participants, étaient présents la ministre de la Santé Yael German, le ministre des Transports Yisrael Katz et la vice-ministre de l’Intérieur Fania Kirshenbaum – ainsi que des représentants de la police israélienne, de l’Autorité des aéroports d’Israël et du ministère des Affaires étrangères.

Un communiqué publié après la réunion a fait savoir « qu’il a été décidé de redoubler d’efforts pour localiser les personnes entrant en Israël à partir de ces pays ».

Raphaël Ahren et l’équipe du Times of Israel ont contribué à cet article.