ROME – La ville italienne de Trani a célébré lundi la réouverture de la synagogue médiévale Scolanova.

La réouverture, qui survient après sept mois de travaux de restauration, a eu lieu pendant le festival de culture juive Lekh Lekha dans la région des Pouilles au Sud de l’Italie.

Construite au 13e siècle, la synagogue avait été confisquée par l’Eglise catholique quelques décennies plus tard au cours d’une vague d’antisémitisme pour être transformée en église.

La synagogue, qui était vide et désaffectée depuis les années 1950, a été désacralisée de son statut d’église en 2006 et restituée à la communauté juive.

La communauté juive de Trani a été fondée au 12e siècle et a rapidement prospéré religieusement et culturellement.

Les conquérants espagnols l’ont conquise entre 1510 et 1541 et forcé les Juifs à se convertir ou à quitter le Sud de l’Italie.

Aujourd’hui, quelques dizaines de Juifs vivent dans la région des Pouilles.