La Fédération israélienne de football a annoncé jeudi le report de la première journée du championnat national de football prévue samedi par crainte des tirs de roquettes palestiniennes de la bande de Gaza.

« Nous avons annulé tous les matches à la suite des instructions qui nous ont été données par la défense passive », a indiqué à l’AFP une responsable de la fédération, sans préciser la date à laquelle les matches prévus pourraient avoir lieu.

Différentes rencontres amicales programmées dans le sud d’Israël, le plus exposé aux tirs de roquettes, ont été annulées ces jours derniers pour les mêmes raisons.

Le commandement de la Défense passive, le service de l’armée qui s’occupe de la protection de la population civile, a interdit à plusieurs reprises, depuis le lancement de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza le 8 juillet, des rassemblements de plus 1 000 personnes dans un rayon allant jusqu’à 80 km autour de la bande de Gaza à l’occasion de concerts, de matches ou de mariages.

La saison 2014-2015 de première division devait commencer samedi soir et se poursuivre dimanche et lundi.

Mais le porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, Abou Obeida a menacé mercredi soir d’attaquer « les rassemblements importants du public ennemi, notamment pour des évènements sportifs ».

Si les affrontements se poursuivaient dans la bande de Gaza, c’est la question de la tenue du match international Israël-Belgique le 9 septembre qui risquerait de se poser.

Le match compte pour les qualifications pour l’Euro 2016.