Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra jeudi matin une réunion d’urgence sur la situation à Gaza, a annoncé mercredi la présidence rwandaise du Conseil.

La séance, qui commencera à 10H00 locales (14H00 locales), consistera en un exposé public de la situation par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, suivie de consultations à huis clos entre les 15 pays membres du Conseil.

Cette réunion d’urgence avait été réclamée par les Palestiniens et les pays arabes à l’ONU ainsi que par M. Ban lui-même. Le Rwanda préside le Conseil pour le mois de juillet.

« Gaza est sur le fil du rasoir », a averti M. Ban mercredi soir en évoquant le risque que la situation « échappe à tout contrôle ».

Il a indiqué à la presse avoir contacté tout au long de la journée de mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président de l’AP Mahmoud Abbas, le secrétaire d’Etat américain John Kerry ainsi que les dirigeants égyptien, saoudien et qatariote.

Il a invité M. Netanyahu à faire preuve « du maximum de retenue » et a dénoncé « les pertes civiles croissantes à Gaza », sans toutefois condamner directement les raids israéliens.