Le président israélien Reuven Rivlin tiendra une session d’étude avec des rabbins de divers courants du judaïsme, dans un effort de construction d’unité.

L’événement de jeudi à Jérusalem marquera le prochain jeûne de Tisha Av, qui aura lieu samedi soir et dimanche.

La relation entre le gouvernement israélien et les Juifs non orthodoxes à travers le monde est houleuse depuis que le ministre des Services religieux David Azoulay du parti Shas a déclaré plus tôt ce mois-ci qu’il ne considère pas les Juifs réformés comme des Juifs, et les a exhortés à se tourner vers le judaïsme orthodoxe.

Le Bureau du Premier ministre, des membres de la Knesset et des représentants de l’Agence juive ont rapidement dénoncé les remarques d’Azoulay, insistant sur le fait que ces sentiments étaient les siens propres et qu’ils ne reflétaient pas la position du gouvernement.

« Israël est le foyer de tous les Juifs, le gouvernement israélien sert tous les citoyens d’Israël – à la fois religieux et laïcs, indépendamment du courant auquel ils appartiennent », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu au cabinet.

« La coalition contient des partis qui ne veulent pas de dialogue avec les mouvements réformés et conservateurs », a déclaré Natan Sharansky au JTA à l’époque. « Le bureau du Premier ministre d’une part et l’Agence juive de l’autre aideront à résoudre ces problèmes. »

L’événement de Rivlin semble être le dernier effort du gouvernement pour réparer les liens avec les Juifs non orthodoxes, même si elle a déjà subi des revers du judaïsme orthodoxe.

Le représentant orthodoxe qui devait être présent s’est rétracté, selon Haaretz.

La Rav Uri Sherki a déclaré à Haaretz qu’il ne serait pas présent pour des « raisons techniques ». Un jour plus tôt, cependant, Sherki a dit au même journal que certains dans la communauté orthodoxe le pressaient d’annuler sa participation.

Il a également été cité par un site orthodoxe appelant les Juifs réformés des « hérétiques », a rapporté Haaretz.

Le Rav Benny Lau, le cousin de l’ancien Grand Rabbin ashkénaze d’Israël David Lau, a accepté de prendre la place de Sherki.

« A ce moment important, le Bureau du président, conjointement avec l’Institut de politique du peuple juif, a lancé un événement pour rassembler les communautés du peuple juif dans une atmosphère de respect mutuel, d’apprentissage et d’étude, pour discuter de l’importance de l’unité juive et de la nécessité de travailler ensemble pour renforcer la compréhension et le respect », a indiqué un communiqué du bureau du président annonçant l’événement.