Le président Reuven Rivlin a exprimé jeudi son profond désir de voir une nouvelle ville arabe fondée en Israël.

S’adressant à 50 conseillers municipaux et régionaux de la communauté arabe depuis sa résidence, Rivlin a aussi affirmé que l’intégration de l’enseignement de la langue arabe dans les écoles israéliennes devrait être approfondie.

La résidence du président servirait de lieu où la communauté arabe pourra placer ses problèmes dans le cahier des doléances nationales, promet-il.

« A la résidence du président, des équipe seront prêtes pour vous aider et s’occuper de n’importe quel problème qui se posera », a déclaré Rivlin pendant la réunion. « Je ne peux pas vous promettre que cela sera un succès, mais nous avons tous des enfants et nous devons tous agir pour leur futur ».

Selon un communiqué publié par le bureau de Rivlin, les dirigeants municipaux ont souligné leur désir d’une plus grande intégration dans la société israélienne, et d’un développement accru dans les communautés arabes.

Un groupe de travail, géré par le bureau du Président, sera créé pour examiner les solutions possibles aux questions soulevées lors de la réunion.

« Nous n’irons nulle part si nous ne sommes pas convaincus que nous sommes dans le même bateau et que le trou sur lequel je suis assis met en danger tout le monde dans le bateau », a souligné le maire de Shfaram, Amin Anabtawi.

Certains maires ont soulevé la question de l’omniprésence dans leurs communautés. « Nous devons faire face au terrorisme criminel », indique le maire de Taibe, Abed Elhaii Mamun.

« Des dizaines d’assassins au sang-froid vivent parmi nous et nous attendons juste que la prochaine victime surgisse. La responsabilité [de la lutte contre le terrorisme] incombe à l’Etat et à la police – en tant que dirigeants municipaux, nous avons les mains liés », s’insurge-t-il.

La mort de 8 bédouines de la ville de Hura dans le Néguev lors d’un accident de bus a été évoquée.

« Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances aux familles endeuillées de Hura, qui ont perdu leurs proches dans la collision tragique d’un véhicule cette semaine », a déclaré Rivlin.

Rivlin s’est déclaré confiant sur le fait que le nouveau gouvernement, qui sera formé après les élections du 17 mars, répondra aux questions soulevées lors de la réunion.

Ce rassemblement était un « pont », a déclaré Rivlin, qui a souligné « que nous étions censés vivre ensemble et si nous comprenions cela, que c’est là que notre avenir est, – nous allons réussir ».