Israël craint que l’accord nucléaire avec l’Iran soit « une première étape dans la légitimation des politiques et des stratégies de l’Iran, et qu’il ne servira seulement à déstabiliser davantage une région chaotique », a déclaré le président Reuven Rivlin à une délégation de législateurs démocrates des États-Unis.

« Comme tous les Israéliens de tous le spectre politique, je suis profondément préoccupé par l’accord nucléaire signé récemment avec l’Iran. Le régime iranien actuel agit avec une combinaison dangereuse d’agressivité, d’intégrisme et de terrorisme parrainé par l’État – menaçant, même sans armes nucléaires la liberté et la démocratie dans cette région et dans le monde ».

Le voyage de délégation a été organisé par l’AIPAC, qui est contre l’accord signé par la Maison Blanche.

La visite était un message d’unité alors même que les gouvernements israélien et américain sont en désaccord sur la politique iranienne d’Obama, a déclaré Steny Hoyer (D-Maryland) lors de la rencontre.

« Nous pensons qu’il est essentiel aujourd’hui plus que jamais de faire savoir à ceux ceux qui mineraient les démocraties, ceux qui saperaient les peuples libres, que nous sommes unis et non divisés », a ajouté Hoyer.

Rivlin a insisté auprès des législateurs sur le fait que les désaccords actuels ne changeront pas l’alliance américano-israélienne.

« Nous ne devons pas être effrayés par les désaccords quand ils arrivent. Quoique décide le Congrès, ce sera votre décision en tant que représentants du peuple américain. Nous, en tant qu’allié et partenaire, nous devons nous assurer que quel que soit le résultat de ce vote, que notre alliance stratégique sera là, et deviendra encore plus forte ».