Le président Reuven Rivlin a déclaré aux leaders juifs américains que la relation des Etats-Unis avec Israël doit rester « en dehors du débat » en cette période électorale américaine.

Rivlin s’est adressé à la délégation lors de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, jeudi, le dernier jour de la mission de cinq jours en Israël de la délégation.

« Beaucoup d’entre vous ont des opinions politiques différentes, soutiennent différents candidats et peut-être que vous votez pour différents partis politiques. Mais peu importe le parti ou le candidat que vous soutenez, il y a des questions importantes sur lesquelles tout le monde doit se mettre d’accord », a déclaré Rivlin.

« Le soutien des États-Unis envers Israël n’a jamais été, et ne doit pas devenir une question de parti politique ».

« Pendant la période électorale, mon profond espoir est que la relation étroite entre Israël et les Etats-Unis restent en dehors du débat. Les amis américains d’Israël devraient être en mesure de se sentir libres d’exprimer leur droit démocratique et de voter comme ils le veulent et je sais que quoi qu’il arrive, les liens entre Israël et les États-Unis sont forts ».

Rivlin a également appelé à l’unité dans la lutte contre la menace grandissante de l’antisémitisme.

« Partout dans le monde, nous constatons une augmentation dans cette ancienne et nouvelle maladie, et il existe une pression de plus en plus grande pour boycotter le seul Etat juif du monde. Nous devons rester fermes contre ces menaces ; Israël est votre partenaire dans cette lutte », a-t-il déclaré.

La délégation a rencontré de nombreux dirigeants israéliens, dont le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, le chef de l’opposition, Isaac Herzog, le ministre de la Défense, Moshe Yaalon et le ministre de l’Education, Naftali Bennett.

Avant d’arriver en Israël, le groupe a également rencontré le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.