« Cela n’a pas été simple ces dernières semaines pour quiconque aime ce pays, pour ceux qui croient que nous avons la capacité et le devoir, en tant qu’Arabes et Juifs, de vivre ensemble. En ce moment, face à ceux des deux camps qui veulent attiser les flammes, nous ne pouvons et ne devons rester silencieux », a déclaré dimanche le président israélien aux dirigeants de la communauté musulmane lors d’un repas d’iftar organisé à sa résidence.

« Nous devons nous souvenir que la plus grande tâche qui demeure devant nous est de construire la confiance entre les communautés juives et arabes. »

« Cette mission n’est pas, et ne doit pas être, le monopole d’un camp particulier. C’est dans la construction de la confiance entre les Juifs et les Arabes dans l’État d’Israël, dans la terre d’Israël, que repose la clé de notre existence ici, de notre destin et de notre avenir », a-t-il ajouté.

« Nous travaillons énormément pour assurer une atmosphère festive dans les zones palestiniennes. Mais l’autorité palestinienne a une responsabilité pour agir avec détermination contre les terroristes qui visent le sabotage de notre vie quotidienne ici », a conclu Rivlin.