Le président Reuven Rivlin s’est rendu à Singapour pour présenter ses derniers hommages au premier Premier ministre du pays, Lee Kuan Yew, qui est décédé lundi à l’âge de 91 ans des suites d’une pneumonie qu’il combattait depuis plus d’un mois.

Ce voyage souligne les liens forts qui unissent Singapour et Israël, qui a aidé cette petite nation à développer son armée après qu’elle a réussi à prendre ses distances de la Malaisie en 1965.

« Je voyage avec un fort sentiment de respect pour ce grand peuple de Singapour et pour un dirigeant aussi important que Lee Kuan Yew », a déclaré Rivlin dans un communiqué publié avant qu’il ne prenne l’avion pour se rendre en Asie mercredi. « Je vais représenter l’Etat d’Israël et ses citoyens, non seulement pour exprimer nos condoléances pour le décès d’un fondateur de Singapour, mais aussi pour exprimer notre estime pour son travail en tant que leader précieux et important. Et je n’ai aucun doute quant au fait que les relations entre les deux pays continueront à se renforcer. »

Lee, qui a cofondé le Parti d’action populaire (PAP) et a pris ses fonctions en 1959, a été Premier ministre pendant trois décennies, y compris après que le pays se soit séparé de la Malaisie en 1965. Il a été considéré comme la principale force motrice qui a propulsé le pays dans une croissance économique rapide tout au long de ses mandats successifs et a mis un accent particulier sur la promotion de l’esprit d’entreprise et la notion d’entrepreneur.

Il était aussi connu pour ses politiques qui ont freiné la démocratie de Singapour et ses efforts pour renforcer les liens avec la Chine.

L'ancien Premier ministre de Singapour Lee Kuan Yew en 2002 (Crédit : Wikimedia Commons, domaine public / Robert D. Ward)

L’ancien Premier ministre de Singapour, Lee Kuan Yew, en 2002 (Crédit : Wikimedia Commons, domaine public / Robert D. Ward)

Israël et Singapour ont toujours profité d’une étroite collaboration militaire sous le régime de Lee, et les ventes d’armes des entreprises appartenant à des Israéliens ont joué un rôle majeur dans la construction des forces armées de ce petit pays asiatique.

La forte coopération militaire entre les deux pays se poursuit, en particulier dans le domaine des forces armées de Singapour, qui exploite un escadron d’appareils aériens sans pilote fabriqués par la compagnie israélienne de développement d’armes Elbit Systems, rapporte Haaretz.

Après la mort de Lee, des centaines de personnes en deuil étaient présentes dans la rue qui borde le palais présidentiel, où la dépouille de Lee est restée pour la veillée funéraire privée qui a duré deux jours.

Des centaines de personnes se sont aussi massées dans la rue pour suivre le passage du corbillard avec le cercueil drapé d’un drapeau de Singapour dans une boîte de verre qui a été escorté par le Premier ministre actuel de Singapour, son fils aîné, Lee Hsien Loong, et d’autres enfants au Parlement où le peuple singapourien a pu lui présenter ses derniers hommages.

Les funérailles d’État auront lieu dimanche à l’université nationale de Singapour.