Le président Reuven Rivlin a demandé jeudi matin que 2017 soit une année de « respect mutuel, entre les peuples et entre les nations », dans ses vœux pour l’année civile. Le président a noté que 2016 avait été une année avec beaucoup de « hauts et de bas ».

Après avoir cité les nombreux évènements de l’année 2016, notamment les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio, sa visite en Inde, et ses différentes rencontres avec des dirigeants internationaux à Jérusalem ou à l’étranger, Rivlin a déclaré que « le futur commence maintenant. J’espère que pendant cette nouvelle année, nous verrons les fruits de [notre] dur travail. »

Le président a poursuivi en évoquant les difficultés de l’année 2016, comme le terrorisme mondial et les nombreuses disparitions de personnalités.

« Nous avons déploré la perte de Shimon Peres, le neuvième président d’Israël, qui a aidé à bâtir l’Etat d’Israël, et sa vision du futur. Nous avons pleuré Elie Wiesel, un homme dont la lumière morale nous a aidés à nous souvenir et à comprendre les périodes les plus sombres. Nous avons également perdu Leonard Cohen et Gene Wilder, parmi beaucoup d’autres qui nous ont apporté de la joie par leurs films et leurs musiques », a déclaré le président.

Rivlin a conclu ses vœux en citant « Steer Your Way », la chanson de Leonard Cohen, « Trouvez votre voie, année après année, mois après mois, jour après jour, pensée après pensée. »

Au centre, Leonard Cohen chante avec le chanteur israélien Matti Caspi  la guitare, pour Ariel Sharon, avec les bras croisés, et le reste des troupes israéliennes, dans le Sinaï en 1973. (Crédit : Maariv via JTA)

Au centre, Leonard Cohen chante avec le chanteur israélien Matti Caspi la guitare, pour Ariel Sharon, avec les bras croisés, et le reste des troupes israéliennes, dans le Sinaï en 1973. (Crédit : Maariv via JTA)

« Après une année avec tant de hauts et de bas, faisons de 2017 une année de respect mutuel, entre les peuples et entre les nations, a conclu le président. Je vous souhaite à tous, à la communauté chrétienne d’Israël et du monde, de bonnes fêtes de fin d’années, et une très heureuse nouvelle année ; et à tous nos frères et sœurs juifs, je vous souhaite un très bon Hanoukka. Que Dieu vous bénisse, Shalom de Jérusalem. »