L’opération Bordure protectrice a entamé sa troisième journée. Elle est menée par Israël pour riposter aux tirs de roquettes perpétrés par les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique sur le sol israélien.

Le bilan des pertes humaines, du nombre de blessés et du nombre de tirs de roquettes s’est alourdi.

En effet, les derniers chiffres parlent de plus de 80 morts, de plus de 550 blessés chez les habitants de la bande de Gaza. Côté israélien, l’on compte plus de 150 tirs de roquettes, plusieurs maisons détruites et les premiers blessés graves ont été signalés à Ashdod.

Jérusalem et Tel Aviv ont été ciblées pour la deuxième fois depuis le début de l’opération. Les villes du sud continuent d’être les premières cibles des tirs des roquettes des groupes terroristes, dans lesquelles l’Ambassadeur de France en Israël s’est rendu.

“Israël fait face à une difficile et complexe bataille”, a indiqué le Premier ministre israélien. Le ministre de la Communication Gilad Erdan, à la sortie de la réunion du cabinet de sécurité, a indiqué à la Deuxième chaîne que le gouvernement israélien est prêt à toute option militaire.

La Coordination des activités gouvernementales dans les Territoires de l’armée israélienne (COGAT) transfère des fournitures humanitaires à Gaza.

François Hollande appelle à la “retenue” et à “l’apaisement”, tandis que Poutine a demandé au téléphone à Netanyahu “l’arrêt de la confrontation armée”. Enfin Ban Ki-moon appelle à un cessez-le-feu devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

Merci de nous avoir suivi pour le direct.

Fin du direct

La branche armée du Hamas revendique les tirs sur Tel Aviv

« Les Bigades (Ezzedine al)Qassam ont frappé Tel Aviv avec deux roquettes M-75 », a indiqué le groupe dans un communiqué.

Ces roquettes ont une portée d’environ 80 km, alors que Tel Aviv est située à environ 70 km de la bande de Gaza.

Les vols à l’aéroport Ben Gurion fonctionnent normalement

Les vols à en partance et les arrivées à l’aéroport Ben Gourion à Lod devraient respecter leurs horaires normaux aujourd’hui, rapporte la radio israélienne.

Pourtant, il est recommandé aux passagers de s’informer auprès de leurs compagnies aériennes et sur les sites en ligne.

Une roquette provoque un incendie à Sdot Negev

Pas de blessés à signaler, les pompiers sont sur la route.

Liberman défend l’opération à Gaza

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman a envoyé une lettre à ses homologues des pays avec lesquels Israël entretient des relations diplomatiques, précisant que l’objectif du gouvernement dans l’opération Bordure protectrice est de garantir aux Israéliens « une vie sans menace constante ». Tout en espérant éviter une escalade, le gouvernement fera tout ce qu’il faut pour atteindre cet objectif.

« Au cours des trois dernières semaines, l’organisation terroriste du Hamas a intensifié ses attaques contre les civils israéliens, lançant près de 300 roquettes sur nos villes – y compris Jérusalem, Tel Aviv et d’autres grandes régions métropolitaines – mettant des millions de vies israéliennes en péril », a écrit Liberman.

« Les familles sont forcées à descendre dans les abris, les camps d’été pour enfants ont été annulés, et toutes les activités quotidiennes normales sont affectées. Cette situation est inacceptable.»

Avigdor Liberman, le 5 janvier 2014, à Jérusalem (Crédit : Flash 90)

Avigdor Liberman, le 5 janvier 2014, à Jérusalem (Crédit : Flash 90)

Jérusalem avait fait preuve d’ »une grande retenue » avant de lancer l’opération, poursuit le ministre des Affaires étrangères, affirmant que le gouvernement avait l’intention de ramener le calme, sans initier de campagne militaire de grande envergure. « Cependant, les efforts répétés d’Israël pour ramener le calme se sont heurtés à une forte augmentation des tirs de roquettes provenant d’un Etat terroriste du Hamas en devenir. »

Israël s’est vu contraint de lancer « une opération d’auto-défense », dont l’objectif est d’assurer à la population civile israélienne « une vie sans menace constante. Si nous ne sommes pas intéressés à une escalade, nous ferons tout le nécessaire pour défendre nos citoyens ».

Le Hamas, qu’il qualifie d’organisation terroriste internationalement reconnue, vise à établir un « Etat islamiste caractérisé par des violations des droits de l’Homme, une répression violente des minorités, des femmes et des non-musulmans. » Le groupe utilise les civils palestiniens comme boucliers humains, commettant un crime de guerre, et par conséquent, « porte l’entière responsabilité pour tout dommage causé aux civils israéliens et palestiniens », écrit Liberman.

« Israël opère avec le plus grand soin pour éviter de faire des victimes civiles. Nous visons spécifiquement le Hamas et d’autres organisations terroristes, leurs membres et infrastructures. Israël avertit sans relâche les civils, leur enjoignant de quitter les zones à risque, et utilise des technologies de précision pour ne frapper que l’infrastructure ciblée. »

Le ministre des Affaires étrangères exige que l’Autorité palestinienne démantèle le gouvernement d’unité soutenu par le Hamas et appelle les dirigeants mondiaux à condamner les tirs de roquettes incessants à partir de Gaza sur Israël. « Enfin, la communauté internationale doit continuer à faire preuve de compréhension face à l’exercice d’Israël de droit légitime à l’autodéfense », conclut la lettre.

Liberman doit informer les ambassadeurs étrangers en poste en Israël au sujet de la situation cet après-midi.

– Raphaël Ahren

Sirènes à Eshkol

Alertes maximales entendues au conseil régional d’Eshkol.

L’armée neutralise un terroriste du Hamas

Selon l’armée, il était impliqué dans des tirs de roquettes.

Les sirènes sont entendues à Dimona et Mitzpeh Rimon

Hier deux roquettes ont été interceptées alors qu’elles visaient Dimona, qui abrite le réacteur nucléaire.

Le maire de Dimona : une roquette a été interceptée

Benny Biton, maire de la ville de Dimona dans le Neguev, a affirmé à la Deuxième chaîne qu’une roquette de Gaza a été interceptée, tandis qu’une autre est tombée dans une zone ouverte.

Dimona est un site particulièrement sensible, car il abrite le Centre de recherche nucléaire du Néguev, qu’on suppose être le lieu du programme d’armement nucléaire d’Israël.

Deux roquettes M-75 tirées sur Mitzpe Ramon

Après la sonnerie des sirènes à Mitzpe Ramon, en plein désert du Néguev, le Hamas a affirmé avoir tiré deux roquettes M-75 sur la ville.

Plus tôt jeudi, le Hamas a vanté ses tirs de M-75s sur Tel-Aviv.

Le M-75 a une portée de 75 kilomètres.

John Kerry n’a pas prévu de revenir dans les prochains jours

Bien que certains réclament que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry revienne dans la région afin d’aider à négocier un cessez-le feu entre Israël et le Hamas, l’administration Obama n’a pas l’intention d’envoyer le diplomate, a rapporté le Wall Street Journal.

« Mais avec l’escalade de la crise à peine deux mois après que les pourparlers de paix entre les Israéliens et les Palestiniens se soient effondrés, la Maison Blanche ne se prépare pas à envoyer M. Kerry dans la région pour négocier un cessez-le feu », écrit le WSJ.

Le Fatah dit aussi participer aux tirs de roquettes

Dans une première indication de la participation du Fatah dans les attaques contre Israël à partir de Gaza cette semaine, les bataillons Abdul Qader Husseini, un groupe armé affilié au mouvement Fatah de Mahmoud Abbas, ont revendiqué la responsabilité du tir de deux roquettes Grad sur Ashkelon et quatre obus de mortier tôt jeudi matin, juste après 1 heure. Un communiqué expliquant l’attaque a été publié sur la page Facebook officielle du Fatah.

« Cette opération bénie est venue comme une réponse aux crimes de l’ennemi répétées contre notre peuple sans défense», pouvait-on lire sur le site Web du groupe.

Elhanan Miller

Sirènes à Ashkelon

Les sirènes se sont faites entendre sur la ville cotière qui se situe à proximité de la bande de Gaza

Des roquettes frappent le Neguev

Peu de temps après que le Hamas se vante de tirer deux roquettes M-75 sur Mitzpe Ramon, l’armée israélienne confirme qu’au moins trois roquettes ont frappé des communautés dans le désert du Néguev jusqu’à 84 kilomètres de la bande de Gaza.

Plusieurs autres roquettes ont touché Netivot, dit l’armée israélienne. Une roquette a atterri dans une cour derrière une maison à Netivot, et plusieurs résidents sont traités pour choc.

Pendant les roquettes, les éléphants protègent aussi leur petits

Comme les Israéliens à travers le pays se réfugient dans les abris et s’accroupissent sur les côtés des routes, les animaux utilisent aussi leurs instincts protecteurs pour protéger leurs petits.

Ces instincts étaient exposées mercredi au Parc zoologique de Tel Aviv-Ramat Gan – communément appelé le Safari – comme quatre éléphants adultes se rassemblent autour de deux veaux que les sirènes d’alerte sont entendus.

La porte-parole du Zoo Sagit Horowitz a posté une vidéo des éléphants qui protègent leur progéniture.

Sirènes à Tel Aviv

Pour la deuxième fois de la journée, la sirène retentit à Tel Aviv

Booms entendus sur Tel Aviv

Des personnes à Tel Aviv et dans la région ont entendu des booms, mais les autorités n’ont pas encore identifié de points d’impact et il n’y a pas de rapports du système anti-missile Iron Dome près de la ville.

Plus tôt dans la journée, au moins deux roquettes ont été abattues au-dessus de la ville, la deuxième la plus peuplée du pays. Des éclats de roquettes sont tombés au sud de Tel Aviv, endommageant des voitures et une station d’essence.

Israël ne cherche pas un cessez-le-feu immédiat

Jérusalem n’est actuellement pas intéressé par un cessez-le-feu avec la bande de Gaza, un haut fonctionnaire du gouvernement a fait savoir, indiquant qu’Israël cherche à donner au Hamas un coup si lourd que l’organisation terroriste ne serait pas en mesure de reprendre les tirs de roquettes contre Israël à l’avenir.

« Il est tout à fait possible que le Hamas soit d’accord pour un cessez le feu immédiat – nous les frappons durement, ils veulent refroidir la situation » le fonctionnaire a dit au Times of Israel, parlant sous condition d’anonymat. Négocier un cessez-le feu avec le Hamas aurait été possible il y a une semaine ou deux, mais un accord qui laisserait en place leurs capacités offensives ne suffit pas à Israël, le fonctionnaire a précisé.

« Aujourd’hui, nous ne sommes pas intéressés par un pansement. Nous ne voulons pas donner au Hamas juste un délai pour se reposer, de se regrouper et de recharger les batteries, puis la semaine prochaine ou dans deux semaines, ils recommenceront à tirer des roquettes sur Israël. Une telle solution rapide n’est pas quelque chose qui nous intéresse  »

Tout en refusant de discuter concrètement les étapes que les forces de défense israéliennes envisagent de prendre dans les heures et les jours à venir, le fonctionnaire a déclaré que le gouvernement discute « très au sérieux » d’une invasion terrestre de Gaza.

Le cabinet de sécurité devait se réunir jeudi à 11h30.

Raphaël Ahren

Les roquettes de Tel Aviv tombent sur des zones ouvertes

Elles sont tombées sur des zones ouvertes alors que cette région du centre est densément peuplée.

D’après la Deuxième chaîne, il n’y a ni blessé ni dommage matériel. Juste des personnes fortement choquées.

L’Egypte a ouvert sa frontière pour les Gazaouis blessés

L’Egypte a ouvert le point de passage de Rafah jeudi pour recevoir les Palestiniens blessés dans l’offensive israélienne lancée il y a trois jours en riposte à des salves de roquettes tirées depuis l’enclave palestinienne, a affirmé un responsable à la frontière.

Les hôpitaux dans le nord du Sinaï, frontalier de la bande de Gaza et d’Israël, sont prêts à accueillir des blessés palestiniens, a rapporté l’agence officielle Mena.

AFP

Netanyahu et des députés se réfugient à l’abri

Alors que les sirènes sonnent jeudi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et les membres de la réunion du Comité des affaires étrangères et de la Défense de la Knesset au QG de la Défense, la Kirya, à Tel Aviv doivent se réfugier dans une chambre forte.

« Reprenez Gaza » clame un entrepreneur qui a tout perdu

Le propriétaire de l’usine de peinture Denber a parlé jeudi devant son usine, à Sderot, qui a été embrasée par un tir de missile samedi dernier.

Sderot-factory-e1404983200210

Il qualifie le Hamas à Gaza de « hooligans » et dit qu’il aimerait voir Israël réoccuper des sections de la bande de Gaza afin de garantir calme à long terme. Tout compte fait, dit-il, il a subi des dommages à hauteur de 10 à 15 millions de shekels.

Mitch Ginsburg

Sirènes à Shaar Hanegev et Sdot Negev

Les résidents de ces communes du Negev qui se trouvent non loin de la bande de Gaza doivent partir aux abris.

Salves de roquettes sur plusieurs villes

Une grande salve de roquettes s’est abattue sur le sud d’Israël et dans le nord dans la région de Tel-Aviv, ainsi que sur certains territoires de Judée.

Les sirènes sonnent à Rehovot, Yavne et Ramle, entre autres.

Quelques instants plus tôt plusieurs roquettes ont été abattus par le Dôme de fer sur Ashkelon.

Les sirènes des roquettes ont résonné après une matinée calme à Ashdod, qui n’a pas été ciblée depuis la nuit dernière.

Des Gazaouis traités à l’hôpital Rambam de Haïfa

Alors que les combats se poursuivent dans le sud d’Israël et la bande de Gaza, l’hôpital Rambam de Haïfa traite plus de vingt Palestiniens.

Selon un communiqué publié par l’hôpital, il y a 3 adultes et 8 enfants de Gaza, 3 adultes et 2 enfants de Cisjordanie, et 7 autres résidents de Cisjordanie dans les cliniques externes.

D’autres Gazaouis devraient arriver plus tard cette semaine.

L’hôpital dit que la plupart des enfants sont traités en oncologie et néphrologie et dans les services de pédiatrie. La plupart des enfants sont âgés de moins de trois ans, et ils sont accompagnés par des parents.

Il n’est pas surprenant que le fait d’être dans un hôpital israélien tandis que Tsahal frappe des cibles à Gaza, et que des Israéliens fuient les roquettes du Hamas, est quelque chose de difficile émotionnellement pour les patients adultes.

L'hôpital Rambam de Haifa (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

L’hôpital Rambam de Haifa (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

« D’une part, ils sont en Israël et voient les conséquences des actions du Hamas et la façon dont les gens sont attaqués et doivent s’abriter. D’autre part, leurs familles dans la bande de Gaza vivent aussi les attaques de l’armée israélienne et ils craignent pour la vie de leurs proches », dit Yazid Falah, le coordinateur de l’hôpital pour les patients palestiniens. « Il y a ceux qui m’ont dit qu’ils ont honte de ce que Gaza est en train de faire, et d’autres qui disent qu’ils ont peur de la façon dont les gens vont les regarder ici à l’hôpital ».

Frappe sur la maison d’un terroriste libéré dans le deal Shalit

Des sources palestiniennes rapportent que la maison de Yihye Sinwar, un des fondateurs de l’aile militaire du Hamas qui a été libéré dans l’accord Shalit, a été frappée, rapporte la radio israélienne.

Sinwar a été envoyé en prison en 1989, et son frère Muhammad a été directement impliqué dans l’enlèvement de Shalit en 2006. Au moment de sa libération, Sinwar était considéré comme le commandant du Hamas le plus élevé dans les prisons israéliennes.

La radio israélienne rapporte également que plus de 20 maisons appartenant à des terroristes ont été attaquées jeudi.

Deux roquettes interceptées au-dessus de Beersheva

Deux roquettes ont été abattues par le Dôme de fer sur Beersheba, alors que les sirènes s’étaient déclenchées dans la ville principale du Neguev et la région voisine.

Sirènes à Beersheva

Alors que des roquettes ont été interceptées, les sirènes retentissent une nouvelle fois

Une famille tuée : une « erreur tragique »

Israël qualifie le meurtre de huit membres de la famille Kaware, dont 6 enfants, d’«erreur tragique», rapporte Buzzfeed.

« On a prévenu d’abord, et on a pensé que la maison était vide. C’est une erreur tragique ». a fait savoir un officier de l’armée israélienne.

Israël affirme qu’il a averti la famille. Un membre de la famille a dit que quelqu’un du nom de «David» a appelé pour dire à tous de quitter la maison. Une minute plus tard, à 15 heures un missile a frappé et a détruit toute la maison.
Le bâtiment était la maison du commandant du Hamas Odeh Kaware.

Les forces israéliennes ont remarqué quatre individus qui avaient grimpé sur le toit, mais il était trop tard pour détourner le missile.

Yaalon : le combat sera long

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a affirmé que les combats à Gaza n’est pas sur le point de s’arrêter.

« Nous avons devant nous de longues journées de combats et les tentatives du Hamas de surprendre Israël avec des attaques par l’air, la mer et la terre, nous incitent à continuer à rester vigilants» a t-il tweeté.

Yaalon a confié aussi à la radio israélienne que l’opération continuera « jusqu’à ce qu’ils comprennent que l’escalade n’est pas recommandé, et que nous n’accepterons pas que l’on tire sur nos villes »

Yaalon ajoute que l’armée israélienne a fait beaucoup jusqu’à maintenant, et a frappé le Hamas fortement

Le chef opérationnel du Hamas tué

Le commandant opérationnel du Hamas pour les lancements de roquettes a été tué, a rapporté la Deuxième chaîne.

Les commentateurs disent que le terroriste était responsable de décider du moment des lancements, du nombre de missiles à tirer, et des cibles à viser.

Détails à venir.

Sirènes à Ashkelon et à Ashdod

Les sirènes retentissent sur les deux villes côtières

Attaque déjouée sur l’autoroute 5

Deux Palestiniens arrêtés à un poste de contrôle sur la route 5 avec jerrycans d’essence dans leur voiture. Ils sont interrogés par le Shin Bet et soupçonnés qu’ils étaient de procéder à une attaque terroriste.

Les suspects ont été attrapés entre la jonction Kessem et la ville d’Ariel.

Plus de détails sur le chef du Hamas tué

Le commandant du Hamas chargé des tirs de roquettes du groupe a été tué suite à une frappe dans le nord de la bande de Gaza. Ayman Siam était l’un des principaux chefs militaire du Hamas à Gaza et un décideur clé, dit la radio militaire, soulignant que cette information n’est pas encore confirmée.

« Si cela est vrai, c’est un coup très lourd » pour le Hamas, dit la radio de l’armée, alors qu’elle prévoit une recrudescence conséquente de tirs de roquettes sur Israël.

Paris déconseille de se rendre dans les villes israéliennes près de la bande de Gaza

La France a déconseillé à ses ressortissants de se rendre dans les villes israéliennes autour de la bande de Gaza, telles que Sderot, Ashkelon, Beer Sheva ou Ashdod, cibles des roquettes tirées par le mouvement islamiste Hamas depuis le territoire palestinien.

Dans une notice « dernière minute » publiée sur son site de conseil aux voyageurs, le Quai d’Orsay « déconseille, sauf raison impérative, de se rendre dans un rayon de 40 km autour de la bande de Gaza ».

« A Jérusalem, si la tension est quelque peu retombée, l’évolution de la situation dans plusieurs quartiers est imprévisible », ajoute le site, qui conseille « de faire preuve d’une vigilance particulière à proximité de la Vieille Ville et dans des quartiers de Jérusalem-Est, notamment Shouaffat ». C’est dans ce quartier de Jerusalem-Est qu’un jeune Palestinien a été enlevé et tué la semaine dernière par de présumés extrémistes juifs, en représailles aux meurtres de trois jeunes Israéliens le 12 juin.

L’Egypte fait profil bas face à l’escalade à Gaza

L’Egypte a déclaré qu’une médiation serait difficile entre le Hamas et Israël. Pour plus de détails sur le rôle et les enjeux pour l’Egypte, cliquez ici.

Netanyahu ne veut pas de cessez-le-feu avec le Hamas

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé jeudi qu’un cessez-le-feu avec le Hamas n’était pas à l’ordre du jour, rapporte le quotidien Haaretz.

« Nous ne parlons avec personne en ce moment de cessez-le-feu, ce n’est pas à l’ordre du jour », a déclaré le Premier ministre lors d’une réunion de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense, cité par le journal.

Toutefois, M. Netanyahu a refusé de couper l’approvisionnement d’électricité pour la bande de Gaza, qui dépend d’Israël, comme l’exigent certains membres de son gouvernement et certains députés de droite et d’extrême droite.

« Nous ne pouvons pas nous conduire comme la Russie en Tchétchénie », a-t-il dit, toujours selon Haaretz.

Cette réunion de la commission s’est tenue exceptionnellement au ministère de la Défense à Tel Aviv, au lieu du Parlement à Jérusalem.

En outre, M. Netanyahu s’est félicité du « soutien » qu’il avait reçu du président français François Hollande qui a « fermement » condamné les tirs de roquettes de Gaza et exprimé la « solidarité de la France » au Premier ministre israélien.

Les Emirats annoncent une aide de 25 M USD aux Palestiniens

Les Emirats arabes unis, un riche pays pétrolier du Golfe, ont annoncé jeudi une aide humanitaire de 25 millions de dollars aux Palestiniens, victimes de l’offensive israélienne lancée il y a trois jours en riposte à des pluies de roquettes tirées depuis l’enclave palestinienne.

Selon l’agence officielle Wam, le Croissant rouge émirati, qui supervisera cette aide, a été chargé aussi d’installer et d’équiper un hôpital de campagne dans la bande de Gaza pour « secourir les victimes de l’agression israélienne ».

Cette assistance est destinée à « soutenir la résistance du peuple palestinien frère, cible d’une agression israélienne contre la bande de Gaza ».

L’opération aérienne israélienne a fait au moins 76 morts en trois jours.

– AFP

Armée : 100 000 Palestiniens seront évacués

L’armée informe que les citoyens palestiniens dans les villes situées le long de la frontière de la bande de Gaza avec Israël vont être rapidement évacuer de leurs maisons avant une action militaire dans la région.

Les zones comprennent Beit Lahia, Beit Hanoun, Abasan al-Kabera, et Abasan al-Saghira dans le nord-est de la bande de Gaza de Khan Younis.

L’armée israélienne a fait des demandes similaires au cours des opérations Pilier de défense et Plomb Durci, ainsi que pendant la guerre du Liban de 2006, généralement avant un raid aérien d’une zone particulière.

Le Hamas demande aux citoyens de ne pas tenir compte des appels à quitter la région que beaucoup ont reçu au cours des dernières heures.

– Avi Issacharoff

Le suspect de l’autoroute 5 admet qu’il prévoyait une attaque

Les deux Palestiniens arrêtés à un barrage sur la route 5 pour avoir comploté un attentat terroriste qui conduisaient dans une voiture avec des plaques d’immatriculation palestiniennes, ce qui a soulevé les soupçons des forces de sécurité, disent les policiers.

Un réservoir de gaz et des explosifs étaient présents dans le véhicule.

Les policiers sont sur ​​le site, et la zone est fermée à la circulation.

L’un des suspects avoue que les deux hommes étaient sur ​​leur chemin pour perpétrer un attentat terroriste, selon Ynet.

Le Hamas prétend faussement avoir tué un « sioniste »

Le Hamas publie un faux rapport sur son site disant qu’un de ses missiles a tué un « sioniste » à Tel Aviv et blessant trois autres personnes

Des résidents de Tel Aviv qu’on empêche de s’abriter

Les habitants du quartier de Givat Amal Bet à Tel-Aviv ont tenté de pénétrer dans le bâtiment de luxe Yoo pour s’y abriter au moment de la sirène, mais les gardes de sécurité leur ont interdit d’entrer a fait savoir la Deuxième chaîne.

Parmi ceux qui ont voulu rentrer, un homme et son bébé. Mais on leur a refusé l’accès.

La zone manquerait d’abris et de chambres fortes, laissant de nombreux habitants sans abri.

« Nous sommes 600 habitants sans abri » a affirmé une résidente, Bruriah Ben-David, à Globes.

Après avoir approché le commandement de la défense passive, les résidents de Givat Amal doivent maintenant se réfugier dans une école de leur quartier – à 15 minutes à pied.

L’Ambassadeur de France en Israël dans trois villes du sud d’Israël

Patrick Maisonnave se rendra dans le sud d’Israël à la rencontre de la communauté française afin de lui faire part du soutien et de la solidarité de la France dans ces moments difficiles.

L’Ambassadeur se rendra à 17h00 dans le Kibbutz Ziqim, puis à 18h00 à Ashkelon, et rencontrera à 19h30 le maire de Sderot M. Alon Davidi, ainsi que la communauté française de la ville

Plusieurs roquettes ciblant Ashkelon

Voitures endommagées à Sderot et Shaar Hanegev

Des roquettes ont été tirées dans les villes du sud d’Israël depuis la bande de Gaza et ont endommagé.

Le bilan s’élève à 84 morts et 550 blessés

Le bilan des morts s’élève à 84, alors que des frappes aériennes israéliennes continuent

Vingt-deux Palestiniens ont tué depuis minuit, rapporte l’agence de presse palestinienne Maan, portant le nombre de morts depuis le début de l’opération Bordure protectrice à 84.

Plus de 550 blessés sont à déplorer dans la bande de Gaza, selon Maan.

L’armée israélienne a visé une moto avec deux passagers dans la ville de Gaza. Les deux auraient été blessés.

Une ferme dans l’enclave côtière aurait été frappée par les avions israéliens, ainsi, que les frappes aériennes continuent à bombarder différents sites dans la bande de Gaza.

L’armée a ciblé 3 membres du Jihad islamique

L’armée israélienne a dit avoir frappé 3 terroristes du Jihad islamique : Mahmoud Walud, Hazm Balusha, et Allaa Abd Al-Nabi.

La Deuxième chaîne rapporte que les trois hommes ont été éliminés dans un raid aérien israélien.

Selon l’armée, Al-Nabi est « un principal terroriste du Jihad islamique qui était responsable du lancement de roquettes capables d’atteindre Tel Aviv. »

Ban Ki-moon appelle à un cessez-le-feu devant le Conseil de sécurité

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé à un cessez-le-feu à Gaza entre Israël et le Hamas, à l’ouverture jeudi d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité.

« Il est plus urgent que jamais de tenter de trouver un terrain d’entente pour un retour au calme et à un accord de cessez-le-feu », a déclaré M. Ban en réitérant ses « appels aux deux camps à faire preuve du maximum de retenue ».

Chanson du Hamas : « faire exploser Tel Aviv »

Le Hamas diffuse une chanson sur Al-Aqsa TV appelant à une augmentation des tirs de roquettes et des attentats- suicides contre des cibles israéliennes, notamment Tel Aviv et Ashkelon.

Maisons détruites à Shaar Hanegev

Aucun blessé n’a été signalé.

Maison détruite à Shaar Hanegev (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Maison détruite à Shaar Hanegev (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Poutine demande au téléphone à Netanyahu « l’arrêt de la confrontation armée »

Le président russe Vladimir Poutine a jugé « indispensable un arrêt urgent de la confrontation armée » à Gaza entre Israël et le Hamas, au cours d’une conversation téléphonique jeudi avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/FLASH90)

Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/FLASH90)

La conversation, qui a porté sur « la dégradation rapide de la situation » dans la bande de Gaza et le sud d’Israël, a eu lieu à l’initiative du responsable israélien, précise le Kremlin dans un communiqué.

– AFP

Quatre violentes explosions ont secoué Jérusalem

Trois violentes explosions ont secoué Jérusalem jeudi après que les sirènes d’alertes ont retenti dans la ville, a constaté un correspondant de l’AFP.

Les sirènes ont également retenti à Ma’ale Adumim, à l’est de Jérusalem, en Cisjordanie, selon des témoins.

– AFP

Appel islamique à l’ONU pour stopper « l’agression israélienne »

« Israël a violé toutes les conventions internationales et humaines », a déclaré le secrétaire d’Etat saoudien aux Affaires étrangères, Nizar Abid, qui présidait la réunion de Jeddah, accusant l’Etat hébreu de chercher par cette nouvelle escalade à « faire échouer le processus de paix », actuellement en panne.

Le Hamas revendique les 4 tirs à Jérusalem

Le Hamas revendique les quatre roquettes tirées à Jérusalem.

Le groupe terroriste dit qu’elles sont tombées à l’extérieur d’une implantation.

Les rapports israéliens disent qu’au moins une des roquettes est tombée près de la ville palestinienne de Bituniya en Cisjordanie.

Les Etats-Unis proposent à ses citoyens de l’aide à l’évacuation

Le consulat général des États-Unis offre une aide d’urgence aux citoyens américains qui veulent quitter la bande de Gaza.

Les personnes admissibles sont priées prendre contact avec le consulat de Jérusalem avec les détails de leur passeport et ceux de leurs conjoints et de leurs enfants de moins de 18 ans avant 8 h vendredi matin.

Le ministre des Affaires de la diaspora Naftali Bennett a envoyé une lettre demandant un soutien continu pour Israël lors de cette opération, et dénonçant les actions du Hamas qui mettent en danger les civils israéliens et palestiniens.

« En tant que nation qui sanctifie la vie, nous avons fait et continuerons à faire tout notre possible pour éviter des victimes civiles. Mais comme vous le savez, le Hamas vise les citoyens israéliens en se cachant derrière les citoyens palestiniens. Le Hamas est responsable de tout dommage qui survient aussi bien aux civils israéliens que palestiniens », écrit-il.

« Il est impératif que le monde connaisse la vérité et qu’il comprenne qu’Israël agit en légitime défense. C’est de notre devoir « , a-t-il ajouté.

110 frappes israéliennes depuis ce matin

Depuis tôt ce matin, l’armée israélienne a frappé 110 cibles dans la bande de Gaza, portant le nombre de frappes aériennes depuis que l’opération a commencé à 860, a indiqué l’armée dans un communiqué.

Quelque 120 roquettes ont été tirées depuis l’enclave côtière vers Israël depuis minuit – 103 missiles sont tombés en Israël, et le Dôme de fer en a abattu 21.

Au total, il y a eu 87 interceptions, et 350 roquettes ont bombardé le sol israélien.

La COGAT transfère des fournitures humanitaires à Gaza

La Coordination des activités gouvernementales dans les territoires de l’armée israélienne (COGAT) transfère des fournitures humanitaires à Gaza – à savoir, quelque 690 tonnes de gaz de pétrole liquéfié ; 513 000 litres d’essence ; 934 150 litres de carburant diesel ; et 5 000 tonnes de produits alimentaires de base, y compris de la farine, du blé, du riz, de l’huile, du sucre, de la viande et des produits laitiers, peut-on lire dans le communiqué.

L’ACRI condamne les frappes aériennes sur les infrastructures civiles

L’Association for Civil Rights in Israel [association pour les droits civils en Israël] (ACRI) dénonce les frappes aériennes dans la bande de Gaza qui visent des immeubles résidentiels.

« Selon le droit de la guerre, les forces armées doivent adopter des mesures pour éviter les victimes civiles même lorsqu’on attaque légitimement des cibles militaires, et encore plus lorsque ces cibles sont contestables. En général, les immeubles résidentiels, aussi bien dans la bande de Gaza qu’en Israël, sont considérés comme étant des sites civils et ne constituent pas une cible militaire légitime. Lorsqu’il y a des doutes sue la possibilité de victimes civiles, ou lorsqu’il y a des indications claires qu’il peut y avoir des victimes civiles, l’attaque militaire doit être évitée », écrit-elle dans une déclaration.

Entre-temps, l’armée maintient dans une déclaration qu’elle « a frappé un certain nombre de maison dans Gaza qui étaient utilisées à des fins militaires ».

« Le Hamas mène ses opérations militaires des profondeurs des zones résidentielles de Gaza. En faisant cela, il exploite le désir et les efforts de l’armée pour éviter les civils palestiniens. Dans beaucoup de cas, le Hamas utilise les maisons de ses agents haut-placés, où leurs familles et d’autres civiles habitent, à des fins militaires. Ces maisons peuvent servir de cache d’armes, ou servir de centres de commande, de contrôle, ou de communication », explique-t-elle dans la déclaration.

« Quand les maisons sont utilisées à des fins militaires, elles peuvent devenir des cibles militaires légitimes au regard du droit international. L’armée lance uniquement ces attaques contre des cibles militaires légitimes comme elles sont définies par les règles internationales pertinentes », ajoute-t-elle.

« Quand les organisations terroriste telles que le Hamas utilisent délibérément les maisons des civils à des fins terroristes, il est inévitable que quelques civils soient blessés lorsque l’armée agit contre ces cibles. Le Hamas utilise ces cas pour affirmer que l’armée cherche délibérément à blesser la population civile dans la bande de Gaza, mais refuse de reconnaître qu’il met intentionnellement ces civiles palestiniens en grave danger en cachant ses activités terroristes derrière une façade civile ».

L’armée « se prépare à intensifier l’opération »

Netanyahu a précisé qu’Israël se dirigeait vers l’escalade

Lors d’une réunion du cabinet de sécurité cet après-midi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué que l’opération contre le Hamas allait s’intensifier.

Le gouvernement est déterminé à mettre un terme aux tirs de roquettes une fois pour toutes. « Comment ils vont le faire, je ne sais pas », a dit Udi Segal de la Deuxième chaîne. « Et je ne suis pas sûr que les ministres le savent non plus. »

Sami Turgeman, le chef du Commandement Sud de l’armée israélienne qui supervise l’opération a dit que l’armée israélienne « s’apprête à intensifier l’action. »

« L’ennemi a plus de roquettes ; plusieurs d’entre eux [les terroristes à Gaza] et plusieurs infrastructures terroristes seront frappés « , dit-il. En ce qui concerne une incursion terrestre, il dit : « Nous préparons toutes les capacités, et nous comptons les utiliser au besoin. »

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Turgeman a dit que l’armée israélienne a « attaqué des centaines de cibles. »

Un homme de 74 ans blessé

L’homme est dans un état critique après un déclenchement sur ​​la voie à l’abri d’une bombe dans une ville en dehors de Jérusalem.

Il a été évacué à l’hôpital Hadassah Ein Kerem avec une blessure à la tête.

Des fans de foot tués par un raid israélien

Des dizaines de personnes regardaient dans un café sur la plage la demi-finale du Mondial opposant l’Argentine aux Pays-Bas, lorsqu’un raid de l’armée israélienne a dévasté le « Fun Time Beach », faisant neuf morts.

L’explosion du missile a projeté les neuf morts et les 25 blessés sur la plage, faisant un trou profond.

– AFP

Des blessés à Beer Sheva

Attaque de missiles à Beer Sheva

Plus de 20 roquettes tirées vers Beer Sheva, Dimona, Arad, Ein Gedi, Kiryat Arba et Mitzpe Ramon. Un certain nombre de blessés ont été signalés à Beer Sheva, où une explosion a été enregistrée, probablement sur ​​une maison.

Des sirènes retentissent au Gush Dan, y compris à Bat Yam et à Holon, et dans la ville de Rishon Lezion.

Le Dôme de fer a intercepté au moins une roquette.

Abbas : Israël est sur le point de lancer une incursion terrestre

Le président de l’AP Mahmoud Abbas a déclaré qu’Israël est sur ​​le point de lancer une offensive terrestre, après que la mesure soit approuvée par une réunion du cabinet de sécurité, a rapporté la Deuxième chaîne.

31 morts dans les raids israéliens

Trente et une personnes ont été tuées jeudi dans des raids israéliens sur la bande de Gaza, portant à 82 le nombre de victimes au troisième jour de l’opération militaire israélienne « Bordure protectrice », selon des sources médicales.

– AFP

Images des impacts des tirs en Cisjordanie

Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld publie une photo de l’impact d’une roquette tirée depuis la bande de Gaza qui a explosé en Cisjordanie, à quelques mètres des maisons de Bédouins palestiniens vivant près de Maale Adumim.

Hollande appelle à la « retenue » et à « l’apaisement »

Le président François Hollande a appelé jeudi Israéliens et Palestiniens à la « retenue » et à « l’apaisement » au 3e jour de l’offensive lancée par Israël contre la bande de Gaza.

« Le seul message que nous devons prononcer, c’est le message du dialogue, de la retenue et de la recherche, autant qu’il est possible, de l’apaisement », a déclaré le chef de l’Etat français dans un discours près de Reims (nord-est de la France), au lendemain d’un communiqué où il avait exprimé la « solidarité » de la France à Israël et avait estimé qu’il « appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces ».

Le président français François Hollande attend le Premier ministre chinois, le 26 mars 2014 (Crédit : Patrick Kovarik/POOL/AFP Photo)

Le président français François Hollande attend le Premier ministre chinois, le 26 mars 2014 (Crédit : Patrick Kovarik/POOL/AFP Photo)

Plusieurs blessés par des tirs de mortier dans Eshkol

Plusieurs personnes auraient été blessées par des tirs de mortier dans la région d’Eshkol.

Des rapports contradictoires indiquent qu’un ou deux des blessés sont dans un état critique et ont été transportés à l’hôpital Soroka de Beer Sheva.

Erdan : Israël se prépare à tous les scénarios

Le ministre de la Communication Gilad Erdan, à la sortie du cabinet de sécurité, a indiqué à la Deuxième chaîne que le gouvernement israélien est prêt à toute option militaire.

Erdan souligne que les différentes options soulevées ne sont « pas simples et qu’il n’y a pas de solution magique. »

Nous tuons les terroristes, ils sont confinés dans les tunnels, nous détruisons leurs maisons, dit-il.

Nous ne serons probablement pas en mesure d’effacer la bande de Gaza de la carte, même si nous le voulons, a-t-il conclu.

Gilad Erdan (Crédit : Gideon Markowicz/Flash 90)

Gilad Erdan (Crédit : Gideon Markowicz/Flash 90)

Un homme sérieusement blessé par une roquette à Ashdod

Un homme a été grièvement blessé par des tirs de roquettes dans la ville d’Ashdod, selon la Deuxième chaîne.

Il a été blessé quand sa voiture a subi un tir, indique le rapport.

D’autres personnes ont été blessées dans l’attaque, a dit le directeur de Magen David Adom, Eli Bean, citant des médecins dans le domaine.

Un barrage lourd de plus de 20 roquettes a touché la ville côtière d’Ashdod.

Le Dôme de fer en a intercepté neuf, selon la Deuxième chaîne.

Une maison à Ashdod a été touchée par une roquette, et est sérieusement endommagée.

Plusieurs voitures sont en feu dans la ville.

« Israël fait face à une difficile et complexe bataille »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme que « jusqu’à présent, la campagne se déroule comme prévu, mais nous nous attendons à d’autres étapes, »

« Une difficile et complexe bataille devant nous », sans donner plus de précisions.

« Jusqu’à présent, nous avons frappé le Hamas et les terroristes durement, et tant que l’opération se poursuit, nous allons approfondir nos frappes », dit-il, après quelques heures de réunion du cabinet de sécurité.

Le Premier ministre remercie l’armée, le Shin Bet, et toutes les branches des forces de sécurité pour « faire tous les efforts pour éviter de nuire aux civils, et si des personnes innocentes sont lésées, c’est parce que le Hamas se cache délibérément derrière des civils palestiniens, » a-t-il dit.

Victimes à Eshkol modérément et légèrement blessées

Les deux personnes ont été blessées dans une attaque au mortier dans la région d’Eshkol sont respectivement modérément et légèrement blessées, a indiqué le Centre Médical Soroka.

Plus tôt, l’un des blessés aurait été dans un état grave.

Il s’agit de deux soldats selon l’armée.

Des soldats seraient en train de se rassembler à la frontière avant l’incursion terrestre

L’armée israélienne amasse des forces sur la frontière de la bande de Gaza en vue d’une offensive terrestre, a dit un haut fonctionnaire de l’armée israélienne.

Près de 900 cibles ont été touchées à ce jour, y compris des centaines de rampes de lancement à Gaza. Beaucoup de terroristes du Jihad islamique et du Hamas ont été ciblés, tandis que les hauts dirigeants entrent dans la clandestinité, a indiqué le fonctionnaire.

De nombreux objectifs ont été évités en raison de dommages collatéraux, ajoutant que le Hamas a lancé des roquettes depuis l’intérieur et autour des mosquées plus que dans le passé.

– Elhanan Miller