Roseanne Barr entreprendrait-elle de faire l’Alya ? Peut-être bien.

La comédienne juive et candidate à la présidence en 2012 a récemment attiré l’attention des médias en raison de commentaires tels que « Je ne pouvais pas attendre de procréer avec des non-juifs. » Barr a grandi à Salt Lake City, où ses parents de la classe ouvrière étaient impliqués dans l’église mormon.

Barr, étudiante de la Kabbalah, est actuellement mariée à Johnny Argent, son quatrième mari non-juif. Ils vivent dans une ferme qui cultive les noix de macadamia à Hawaii.

Mercredi matin, après qu’un article sur Twitter, sur la foire de l’Alyah de Nefesh B’Nefesh, Barr a publié ce message :

« Alyah 2014 »

La gestionnaire des réseaux sociaux et du marketing de Nefesh B’Nefesh, Shara Shetrit lui a alors demandé si la comédienne avait besoin d’aide pour faire son Alyah. Voici ce que Barr a répondu :

« Oui, en effet. Merci, envoyez-moi un message direct »

Les deux femmes ont alors eu une conversation via le système de messagerie privée de Twitter.

Selon Wikipedia, la famille du père de Barr était des juifs immigrés de Russie, et ses grands-parents maternels étaient des immigrés juifs d’Autriche, de Hongrie et de Lithuanie. Son grand-père paternel a fait changer son nom de famille de Borisofsky à Barr, après être arrivé aux États-Unis.

Barr a indiqué que son éducation juive a été influencée par sa grand-mère maternelle juive orthodoxe qui était très pieuse.

Elle a notamment remarqué que « vendredi, samedi et dimanche matin, j’étais juive ; dimanche après-midi, mardi après-midi et mercredi après-midi, nous étions mormons. »