Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a défendu lundi le cessez-le-feu dans le sud de la Syrie. La veille, Netanyahu avait rejeté l’accord, affirmant qu’il ne traitait pas des ambitions militaires de l’Iran dans la région.

Lavrov a dit aux journalistes que la Russie et les Etats-Unis « ont fait de leur mieux pour garantir que les intérêts sécuritaires d’Israël soient pleinement pris en considération » quand ils ont négocié l’accord de cessez-le-feu.

Dimanche, à Paris, Netanyahu avait déclaré que l’accord entérinait les projets iraniens d’installation d’une présence à long terme à la frontière nord d’Israël.