L’Arabie saoudite, qui dirige une campagne aérienne contre les rebelles chiites au Yémen, a proposé jeudi un cessez-le-feu de cinq jours au Yémen pour permettre l’acheminement d’une aide humanitaire à la population durement affectée par la guerre dans ce pays.

« Le royaume pense qu’il peut y avoir un cessez-le-feu de cinq jours au Yémen pour coordonner avec les organisations internationales l’acheminement d’une aide humanitaire », a déclaré le chef de la diplomatie Adel al-Jubeir lors d’une conférence de presse à Ryad avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry.