Un comité spécial du ministère de la Santé devrait recommander un changement de politique par rapport à celle qui a prévalu pendant des années et qui empêchait les homosexuels de donner leur sang, a rapporté mardi la Deuxième chaîne.

Les dons de sang par les hommes homosexuels ne sont actuellement pas acceptés en Israël en raison de préoccupations selon lesquelles les donneurs potentiels pourraient être porteurs du virus du SIDA.

La communauté LGBT d’Israël a exprimé à maintes reprises son opposition à l’interdiction, en insistant sur le fait que cette interdiction était à la fois inutile et discriminatoire.

Le reportage de la Deuxième chaîne intervient une semaine après qu’un comité du ministère de la Santé ait annoncé qu’il allait accepter des dons de sang de personnes d’origine éthiopienne, qui, comme les hommes homosexuels, ont depuis des années été empêchés de donner leur sang car on craignait qu’ils puissent être être porteurs du virus VIH.