Sara Netanyahu, épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a félicité mercredi Melania Trump pour son nouveau rôle de première dame et lui a précisé qu’elle attendait avec impatience de la voir à Washington le mois prochain, lors de la rencontre prévue entre le Premier ministre israélien et le président Donald Trump.

Lors d’un appel téléphonique, mercredi soir, Sara Netanyahu et Melania Trump ont discuté de la mise en place d’une collaboration pour renforcer les relations entre Israël et les États-Unis, selon un communiqué de presse publié par le cabinet du Premier ministre.

Le président a invité le Premier ministre à le renconter à Washington au début du mois de février, lors d’un appel téléphonique dimanche, le premier échange depuis que Trump a pris ses fonctions deux jours plus tôt.

La date de leur réunion n’a pas encore été fixée mais elle est perçue comme annonçant une nouvelle ère dans les relations américano-israéliennes après des années de liens tendus marqués par des prises de becs publiques avec l’administration Obama.

Selon le bureau de Netanyahu, la conversation entre le Premier ministre et le président dimanche a été « très chaleureuse », et les deux dirigeants ont discuté de l’accord avec l’Iran, du processus de paix et d’ « autres questions ».

« Le Premier ministre a exprimé son désir de travailler en étroite collaboration avec le président Trump pour forger une vision commune pour promouvoir la paix et la sécurité dans la région », a déclaré le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

En effet, les deux dirigeants semblent s’entendre sur un certain nombre de questions qui ont été à l’origine des tensions avec Obama, à savoir l’accord nucléaire iranien controversé contre lequel Netanyahu s’était violemment opposé. Trump l’a qualifié « d’accord le plus stupide » qu’il a jamais vu mais il n’est pas encore clair s’il peut ou souhaite l’annuler ou l’abroger.

En outre, l’administration Trump n’a pas réagi mardi quand il a été annoncé qu’Israël avait approuvé la construction de quelque 2 500 logements neufs dans un certain nombre d’implantations en Cisjordanie – une annonce qui aurait valu à Jérusalem une réprimande instantanée et acérée du département d’Etat ou de la Maison Blanche sous l’administration Obama.

À Washington, Trump a déclaré aux journalistes que sa conversation téléphonique dimanche soir avec Netanyahu « était très agréable ».