La Haute cour de Justice a rejeté mardi une demande de Sara Netanyahu, qui voulait faire appel du jugement d’une cour inférieure qui a estimé qu’elle avait maltraité un ancien employé et un ancien ouvrier de la résidence du Premier ministre.

La cour a maintenu la décision du tribunal national du travail de mars qui affirmait que Netanyahu, n’étant pas partie dans l’affaire, n’avait pas le droit de faire appel du jugement de l’année dernière.

Elle avait également été condamnée à payer 2 500 shekels de frais d’avocats à Menny Naftali, ancien concierge de la résidence du Premier ministre, et Guy Eliyahu, ancien ouvrier de maintenance.

Quand Netanyahu s’était tournée vers la cour du travail, affirmant qu’elle devait avoir une chance de se défendre et de présenter des témoins et des preuves en sa faveur, le juge a estimé que Netanyahu avait décidé en toute connaissance de cause d’éviter les procédures, et donc ne pouvait pas faire appel.

Même si Netanyahu a été appelée à témoigner pendant le procès, elle n’avait pas eu le droit de présenter des témoignages en sa faveur, comme aurait pu le faire un accusé, puisque le procès n’était pas contre elle.