Sarah Zoabi, candidate à la version israélienne de Master Chef a fait le buzz cette semaine, en se définissant comme une « Arabe, musulmane, israélienne et sioniste » devant le jury de l’émission.

Si Sara Zoabi n’est pas encore très connue des téléspectateurs, ce n’est pas le cas de son fils, Mohammed, et de sa belle-soeur, la députée controversée de la Liste arabe unie Hanin Zoabi, qui partagent des idées diamétralement opposées.

Tout d’abord son fils, Mohammed Zoabi, s’est rendu célèbre grâce à ses vidéos ouvertement sionistes.

L’année dernière, lors de l’enlèvement des trois adolescents en Cisjordanie, Mohammed s’était adressé directement aux kidnappeurs dans un anglais, hébreu et arabe parfaits.

Il avait alors déclaré « A ces terroristes qui ont kidnappé nos enfants, ramenez-les nous, et vous ferez mieux de nous les ramener maintenant. A Bibi, notre Premier ministre et à son gouvernement, réveillez-vous, et arrêtez de coopérer avec les terroristes ! L’Autorité palestinienne est la plus grande organisation terroriste. Aujourd’hui ces trois adolescents ont été kidnappés, demain ça pourrait être moi, vous ou n’importe quel Israélien. » Il avait ajouté : « Je suis Israélien et je suis fier d’être Israélien. »

A la suite de ses prises de position, il avait dû fuir Nazareth et s’était alors réfugié aux États-Unis.

A l’époque, sa mère l’avait déjà défendu en déclarant sur Radio Tel-Aviv « J’ai enseigné à mon fils de se battre pour la justice, mon fils s’est levé et a eu le courage de parler. Dans ma vie, je n’ai jamais parlé comme ça. Peut-être que je le ressens à l’intérieur, mais je n’ai jamais osé. Lui, il a eu le courage. »

La très controversée Hanin Zoabi, n’avait pas soutenu les propos de son neveu. Elle avait déclaré que Mohammed était « un cas stupide et triste » avec « une identité déformée. »

Sara Zoabi est aujourd’hui candidate à l’émission Master Chef.

Avant de présenter ses plats elle a déclaré : « Je pourrais me faire tuer pour dire cela, mais je pense réellement qu’il n’y a pas de meilleur endroit pour les Arabes qu’Israël. »

Les juges ont alors partagé leur émotion « il est audacieux et courageux d’exprimer votre lien à votre nation par l’intermédiaire de la nourriture ».