Le comité national du mouvement Palestinian Boycott, Divestment and Sanctions (« Boycott palestinien, Cessions et Sanctions », ou BDS) a appelé l’ONG, Oxfam à mettre un terme à sa relation avec l’actrice américaine Scarlett Johansson. En cause : son rôle d’égérie de la marque SodaStream.

Dans un communiqué publié sur le site Alternative Information Center (« Centre d’information alternative »), le groupe appelle Oxfam à « rompre immédiatement ses liens avec l’actrice hollywoodienne Scarlett Johansson, car elle soutient les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés. »

Scarlett Johansson est la première ambassadrice internationale de la marque SodaStream et apparaîtra dans un spot publicitaire diffusé le 2 février, à l’occasion du Super Bowl. SodaStream est une entreprise israélienne qui produit des machines à soda et eau gazeuse et dont l’une des usines se trouve en Cisjordanie.

Située à Maalé Adumim (à une douzaine de kilomètres de Jérusalem), l’usine emploie à la fois des ouvriers israéliens et palestiniens.

De nationalité américaine et de confession juive, l’actrice Scarlett Johansson a été l’une des ambassadrices internationales du groupe Oxfam. Elle a effectué des déplacements en Inde, au Sri Lanka et au Kenya.

« Je reste une fervente partisane de la coopération économique et des interactions sociales entre un Israël et une Palestine démocratiques »

Scarlett Johansson

D’après le communiqué du mouvement BDS, « le fait que Scarlett Johansson défende son poste de relations publiques chez SodaStream – qui tire profit de l’occupation israélienne – va à l’encontre des principes de Oxfam, qui s’oppose à tout échange économique avec les colonies illégales. Oxfam ne peut pas décemment s’opposer aux colonies israéliennes dans les territoires palestiniens et les identifier comme la cause principale de la pauvreté dans la société palestinienne, et d’un autre côté, maintenir au poste d’ambassadrice une personne qui parle de ‘coopération économique’, là où les Palestiniens ont été victimes de nettoyage ethnique. »

Le 25 janvier, Scarlett Johansson a répondu aux critiques via un communiqué et a défendu son engagement auprès de la marque. « Je reste une fervente partisane de la coopération économique et des interactions sociales entre un Israël et une Palestine démocratiques », a-t-elle écrit.

« SodaStream est une entreprise engagée au niveau environnemental et promeut la construction d’un pont pour la paix entre Israéliens et Palestiniens. Dans cette usine, les deux communautés travaillent main dans la main. Elles reçoivent les mêmes salaires, les mêmes avantages sociaux et les mêmes droits. »

Suite à ce communiqué, Oxfam a répondu que le groupe était en train de prendre en considération les récentes déclarations de Scarlett Johansson et les conséquences que cela engendrerait pour son rôle d’ambassadrice internationale de Oxfam. »