WASHINGTON — Le chef de la minorité au Sénat Charles Schumer a renouvelé son appel au président américain Donald Trump, lui demandant de relocaliser l’ambassade américaine à Jérusalem après que le président a dit qu’il désirait attendre pour donner une chance à son initiative de reprise du processus de paix.

« Les récents commentaires du président Trump suggèrent son indécision sur un éventuel déménagement de l’ambassade », a déclaré le démocrate de New York mardi dans un mail adressé à JTA.

« En tant qu’individu fortement convaincu que Jérusalem est la capitale indivisible d’Israël, j’appelle l’ambassade américaine en Israël à être relocalisée à Jérusalem. La relocalisation dans les meilleurs délais de l’ambassade permettrait de commémorer de manière appropriée le cinquième anniversaire de la réunification de Jérusalem et de montrer au monde que les Etats-Unis reconnaissent finalement Jérusalem comme la capitale d’Israël ».

Trump, dans une interview accordée la semaine dernière à l’ancien gouverneur de l’Arkansas, Mike Huckabee, a expliqué que ce n’était pas le moment de procéder à ce déménagement.

« Je veux donner sa chance [à un processus de paix, NDLR] avant de penser à déménager l’ambassade à Jérusalem », a déclaré Donald Trump.

Trump avait promis pendant sa campagne de déplacer l’ambassade mais, au mois de juin, il a signé une dispense reportant cette relocalisation, comme l’ont fait tous ses prédécesseurs avant lui.

Le président américain Donald Trump, droite, rencontre l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger, à gauche, dans le Bureau ovale de la maison blanche le 10 octobre 2017 (Crédit : Win McNamee/Getty Images/AFP)

Le président américain Donald Trump, à droite, rencontre l’ancien secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger, à gauche, dans le Bureau ovale de la maison blanche le 10 octobre 2017 (Crédit : Win McNamee/Getty Images/AFP)

L’Organisation sioniste d’Amérique (ZOA) a également dénoncé le recul de Trump face à sa promesse de campagne.

« Tandis que la ZOA comprend que le président Trump n’a pas encore pris de décision finale sur le déménagement de l’ambassade, le report de la décision de relocalisation de l’ambassade conformément aux promesses pré-électorales – des promesses qui ont été répétées par ses porte-paroles Jason Greenblatt et l’ambassadeur actuel en Israël David Friedman juste avant l’élection et également par la porte-parole Kellyanne Conway après son élection – envoie un message de faiblesse et le message que les Etats-Unis craignent une réaction palestinienne violente, » a commenté le président de la ZOA, Morton Klein, lundi dans un communiqué.