Des parents d’origine éthiopienne considèrent que la répartition des enfants dans les centres aérés de Rehovot revêt un caractère raciste.

Les parents du quartier de Kiryat Moshe considèrent que la répartition des enfants dans les centres aérés est fondée sur des caractéristiques raciales.

La plupart des enfants du quartier de Kiryat Moshe sont d’origine éthiopienne et sont séparés des enfants du quartier de Hatze’ira rapporte Haaretz.

Selon les parents d’origine éthiopienne, les parents du quartier de Hatze’ira utiliseraient les complexes communautaires du quartier de Kiryat Moshe mais refuseraient de mélanger les enfants.

L’année précédente, le centre communautaire avait mélangé les groupes, rapportent les résidents de Kiryat Moshe.

Le réseau de Havayot Rehovot, responsable du centre communautaire du quartier, dément toutes ces accusations de racisme.

Le réseau justifie cette séparation au regard de problèmes logistiques qui ont empêché de réunir les enfants.

La répartition des enfants dans les centres s’est faite en fonction des écoles qu’ils fréquentent durant l’année.

Le réseau de Havayot Rehovot se dit prêt à organiser des activités communes pour l’été prochain.