L’enquête initiale de l’attaque mortelle au cocktail Molotov a indiqué que deux personnes étaient impliquées.

Ils se sont approchés de la maison de famille dans le village Dawabsha au sud de Naplouse, et d’une autre maison vers 4 heures du matin.

Ils ont pulvérisés des graffitis racistes en hébreu, brisé des fenêtres, jeté des cocktails Molotov, et ont pris la fuite, selon la Deuxième chaîne.

Un médecin palestinien du Croissant-Rouge a déclaré que quand il est arrivé là, le bébé de 18 mois Ali avait été brûlé à mort. « J’ai vu un bébé âgé de 18 mois brûlé en cendres », a-t-il indiqué.

Le médecin, qui a souhaité gardé l’anonymat, a ajouté sur la Deuxième chaîne que le père Saad avait réussi à sortir sa femme et son fils de 4 ans hors de leur maison en feu, mais qu’il n’a « pas eu le temps » de sauver Ali.

Les trois autres membres de la famille sont à l’hôpital Sheba, où les médecins se battent pour sauver leur vie.