Le docteur Yossi Yovel et ses doctorants Mor Taub et Yosef Prat, du Département de zoologie et de l’École des Neurosciences de l’Université de Tel-Aviv seraient parvenus à décrypter le langage des chauves-souris.

Dans la revue Scientific Reports du groupe Nature, cité par les amis de l’Université de Tel-Aviv, Yossi Novel explique : « Quand vous entrez dans une grotte abritant une colonie de chauves-souris, vous n’entendez qu’une cacophonie de voix et de grincements. Comme la densité est grande à l’intérieur du groupe, la plupart des interactions entre les membres sont du type : ‘Bouge ! Ne me dérange pas !’. Mais nous avons voulu vérifier si l’on pouvait tirer davantage d’informations de leurs cris ».

Isolant les voix d’une vingtaine d’individus grâce aux algorithmes de reconnaissance vocale utilisées dans les téléphones portables ils ont ainsi pu isoler quatre formes de cris.

« Les disputes pour la nourriture, par exemple lorsqu’une chauve-souris essaie de prendre un aliment à une autre; tentatives d’accouplement (lorsqu’un mâle « tente sa chance » avec une femelle, qui le repousse et l’éjecte); interaction pendant la période du sommeil (un grincement dont la signification est apparemment « tu m’as réveillé ! »); et querelles générales entre deux chauves-souris accrochées côte à côte au toit de la grotte, » explique le site amis de l’université.

A la tête du Bat-Lab, le dr Yossi Yovel a mis l’intégralité de ses travaux en ligne.