Sept ambassades bientôt sans ambassadeurs, dont celle de Londres
Rechercher

Sept ambassades bientôt sans ambassadeurs, dont celle de Londres

Avant les départs imminents des ambassadeurs Taub et Prosor, Israël n'a pas encore nommé de remplaçants dans des missions clés à l'étranger

L'ambassadeur Daniel Taub montre le 18 août 2014 son passeport israélien à Bradford, au Royaume-Uni, ville qui a été déclarée «zone exempte d'Israël» par le député du parti Respect George Galloway (Crédit photo: Evelyn Coster)
L'ambassadeur Daniel Taub montre le 18 août 2014 son passeport israélien à Bradford, au Royaume-Uni, ville qui a été déclarée «zone exempte d'Israël» par le député du parti Respect George Galloway (Crédit photo: Evelyn Coster)

Avec la fin du mandat de l’ambassadeur d’Israël à Londres Daniel Taub cette semaine, sept ambassades israéliennes à travers le monde n’auront bientôt plus d’ambassadeurs à temps plein, a rapporté lundi la Deuxième chaîne israélienne.

Etant né et ayant grandi en Grande-Bretagne, Taub a pris ses fonctions en 2011. Son remplaçant n’a pas encore été annoncé. Avant son départ, le Premier ministre britannique David Cameron a envoyé une lettre à Taub en le remerciant pour son travail dans le renforcement des liens entre le Royaume-Uni et Israël.

Parmi les postes à l’étranger actuellement sans envoyés permanents figurent la Russie, le Brésil, la Slovaquie, la Biélorussie, le Kazakhstan, qui seront bientôt rejoints par le Royaume-Uni ainsi que les Nations unies, dont l’ambassadeur Ron Prosor qui quittera prochainement son poste. Aucun remplaçant n’a été nommé pour aucune des sept ambassades.

Le reportage a indiqué que quatre des postes en question sont des nominations politiques qui doivent être designées par le ministre des Affaires étrangères israélien, un poste que le Premier ministre Benjamin Netanyahu occupe actuellement.

Alors que certains des ambassadeurs ont accepté de rester jusqu’à ce que leur remplaçant soit nommé, les organisations juives à l’étranger ont critiqué le désordre diplomatique, mentionnant qu’à un moment où la diplomatie israélienne est si cruciale, Israël devrait avoir une relève de la garde mieux organisée, selon la Deuxième chaîne.

Le bureau du Premier ministre a dit à la chaîne que les nominations diplomatiques seraient prises prochainement, sans préciser quand.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...