L’envoyé américain Dan Shapiro a expliqué à la Dixième chaîne israélienne que les Etats Unis n’étaient pas à l’origine de la résolution des Nations unies condamnant les implantations qui a été adoptée vendredi, affirmant que la décision de ne pas y apposer de veto n’émanait pas d’une quelconque hostilité envers le gouvernement israélien.

“Nous comprenons pourquoi cela peut blesser les Israéliens d’entendre des choses si dures. Le moment choisi pour [le vote] est venu d’autres pays et ce n’est pas une vengeance », a indiqué Shapiro en hébreu, lorsqu’il lui a été demandé pourquoi Obama avait choisi maintenant un positionnement sur la paix israélo-palestinienne alors qu’il n’a que quelques semaines à passer encore à la présidence.

De notoriété publique, Obama et Netanyahu ont connu des relations tendues au cours des huit dernières années.

Shapiro a également rejeté une information transmise par les médias Egyptiens faisant état de la tenue d’une réunion secrète entre les responsables américains et palestiniens au cours de laquelle ils auraient programmé le texte de la résolution.

“J’ai entendu qu’il y avait une preuve que les Etats Unis étaient à l’origine de la décision et je n’y crois pas”, a-t-il ajouté.

« Le document publié par le journal égyptien ne prouve rien. La réunion entre les Américains et les Palestiniens décrite dans les documents n’a jamais eu lieu. Nous n’avons pas pris la décision de ne pas apposer notre veto à la résolution avant d’avoir obtenu le texte du projet au Conseil de Sécurité », a-t-il affirmé.