Dan Shapiro, l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Israël, a dit mercredi que les propos de Trump, qui a affirmé que les contre-manifestants de Charlottesville étaient eux aussi responsables des violences qui ont entraîné la mort d’une jeune femme par un néo-nazi, l’avait « secoué ».

« C’est une question morale, a-t-il dit à la Deuxième chaîne. Chaque fois que j’entends ou que je lis ce qu’il a dit hier, je suis à nouveau secoué. »

« Le président des Etats-Unis a secoué et soutenu les personnes les plus radicales et les plus racistes de notre société », a-t-il ajouté.

Shapiro a refusé de dire s’il pensait que Trump lui-même était raciste, mais a affirmé que ses derniers propos étaient « inacceptables ».