L’événement en l’honneur des futurs olim de France, organisé par l’Agence juive pour Israël et le ministère israélien de l’Alyah et de l’Intégration, s’est transformé en manifestation mouvement de solidarité avec Israël.

Il s’est tenu mercredi 2 juillet au soir dans l’historique synagogue des Tournelles dans le 4e arrondissement de Paris. Y ont assisté les dirigeants de la communauté juive française, dont Joël Mergui, le président du Consistoire central israélite de France, le nouveau Grand Rabbin de France Haïm Korsia, ainsi que l’ambassadeur d’Israël en France Yossi Gal.

Le président du Conseil exécutif de l’Agence juive pour Israël Natan Sharansky et la ministre de l’Alyah et de l’Intégration Sofa Landver ont voyagé en France spécialement pour participer à l’événement pour souhaiter la bienvenue aux futurs olim.

Le premier semestre 2014 a connu une augmentation spectaculaire de l’alyah de France, et l’Agence juive et le ministère de l’Alyah et de l’Intégration estiment que plus de 5 000 Juifs français immigreront en Israël d’ici la fin de l’année en cours, comparativement à 3 289 en 2013 et 1 917 en 2012.

Quelque 2 600 Juifs français ont immigré en Israël au cours des six premiers mois de 2014, versus 812 au cours de la période équivalente en 2013 (les chiffres de 2014 ne sont pas définitifs).

Cette augmentation spectaculaire est le fruit d’une initiative de l’Agence juive et du ministère de l’Alyah et de l’Intégration visant à renforcer les liens entre les Juifs français et Israël, à encourager l’alyah de France et à faciliter l’absorption des immigrants français au sein de la société israélienne.

La ministre Sofa Landver a déclaré : « Cette semaine, dix-huit jours de recherches intenses, au cours desquels le peuple d’Israël attendait le retour dans leurs familles des garçons, ont connu une triste fin. Vous êtes tous sur le point d’immigrer en Israël, un Etat ​établi pour les Juifs et un Etat pour lequel nous nous sommes battus et continuons à nous battre, mais le seul Etat dans le monde dans lequel vous vous sentirez à la maison. Je sais que ce n’est pas un moment facile pour vous, mais nous travaillons jour et nuit pour vous aider à franchir cette étape importante, l’alyah. Nous vous voulons à la maison. »

Natan Sharansky pour sa part a déclaré : « Comme nous l’avons vu cette semaine encore, que les Juifs soient assassinés à Toulouse, à Bruxelles ou en Israël, c’est le même combat, la même haine, la même douleur et le même deuil. La différence est qu’en Israël, nous avons une armée et un gouvernement qui œuvrent jour et nuit pour vaincre le terrorisme et veiller à ce que nous puissions vivre dans notre pays. Des dizaines de milliers de jeunes ont assisté à l’enterrement des trois garçons hier, et chacun d’entre eux portait une partie de la douleur. C’est ainsi dans une famille, lorsqu’elle souffre, chaque individu porte une partie de cette douleur, et lorsqu’elle se réjouit, la joie est décuplée. Quand vous faites l’alyah et construisez votre vie en Israël, vous décuplez notre joie. Israël est devenu une destination privilégiée des jeunes Juifs français. C’est là un hommage aux efforts de vos familles, votre communauté, et de l’Agence juive pour renforcer la connexion des jeunes Juifs français avec leur identité juive et Israël. En une année, et pour la première fois dans l’histoire, une communauté juive occidentale envoie un pour cent complet de ses Juifs bâtir leur vie dans l’État d’Israël. Nous vous attendons en Israël les bras ouverts. »