Après avoir salué les 250 nouveaux immigrants qui sont arrivés en Israël en provenance des États-Unis mardi matin, le président de l’Agence juive pour Israël, Natan Sharansky, a déclaré au Times of Israel que non seulement personne n’a retardé ou annulé son arrivée, mais « nous avons reçu plus de nouveaux immigrants que de roquettes ».

Sharansky a peut-être un peu exagéré – environ 2 050 roquettes ont été tirées sur Israël depuis le début de l’opération Bordure protectrice, alors que 1 500 Juifs de la diaspora ont immigré au cours de la même période. Il déclare que les demandes d’information sur l’alyah, ou l’immigration en Israël, n’ont pas cessé d’affluer durant ces deux semaines de conflit.

Sharansky raconte que les nouveaux immigrants lui ont expliqué ce matin à quel point il était significatif pour eux de venir s’installer en Israël en ce moment « pour se joindre à la famille qui lutte ».

« Je leur ai affirmé qu’il était encore plus significatif pour nous qu’ils soient là », a déclaré Sharansky.

Quelques milliers d’immigrants sont déjà « enregistrés » pour cette année et environ 10 000 réunions d’information programmées. Le processus d’alyah, explique-t-il, prend à peu près six mois pour les personnes qui vivent dans les pays occidentaux. « Ce n’est pas une évacuation, comme c’était le cas récemment en Ukraine », a-t-il affirmé.

L’intérêt porté au programme d’immigration « Tsabar » de l’Agence juive a nettement augmenté. C’est un programme réservé aux enfants d’Israéliens à l’étranger qui souhaitent rejoindre l’armée israélienne, mais il est aussi ouvert à d’autres jeunes immigrants.

Sharansky a déclaré que le financement actuel de ce programme ne peut répondre à la demande.

D’autre part, l’aide d’urgence pour les résidents assiégés dans le sud d’Israël est presque « un chèque en blanc », a affirmé Sharansky.

L’Agence juive conduit quotidiennement près de 6 000 enfants en vacances dans d’autres parties du pays pour qu’ils puissent prendre un peu de répit et se détendent.

« Cela signifie que nous dépensons beaucoup d’argent, mais nos partenaires, les Fédérations juives et le Keren Hayesod, nous ont donné un chèque quasiment en blanc qui nous a permis d’agir sans qu’il n’y ait aucun doute que l’argent sera là ».

« Le sentiment de solidarité dans la communauté juive est très grand », a-t-il déclaré.

Cependant, pour les Juifs non affiliés [jeunes Juifs qui n’appartiennent à aucune synagogue], les retombées de l’opération Bordure protectrice se feront sentir en septembre, au début de l’année universitaire.

« Nous nous attendons à d’énormes prises de bec sur les campus », a déclaré Sharansky, qui a développé le programme Israel Fellows, un programme d’échange universitaire, qui est passé de cinq universités israéliennes à 65 étrangères ces dernières années. Il espère obtenir des accords d’échange avec plus de 100 universités.

« Le campus est là où la vraie bataille entre le cœur et l’esprit des Juifs se déroule », a-t-il expliqué.

Quand on l’a interrogé sur le nombre croissant de libéraux juifs d’extrême-gauche qui s’associent aux causes anti-Israël, il a presque ri et affirmé : « C’est très juif ».

« Les Juifs sont tellement obsédés – et à juste titre -par la question des droits de l’Homme que, parfois, ils vont trop loin et ne se rendent pas compte qu’ils s’allient avec les pires dictatures », a-t-il analysé.

L’ancien prisonnier soviétique de Sion a cité Joseph Staline qui avait appelé les Juifs ayant soutenu son régime (et qui plus tard ont été totalement assimilés) des « idiots utiles ».

« Ceux qui sont confus et deviennent amis avec les régimes terroristes sont des idiots utiles qui ébranlent leur propre peuple et leur propre identité », a déclaré Sharansky.

« Les Juifs qui ressentent le besoin de se battre pour rendre justice aux Palestiniens, qui souffrent peut-être aux mains d’autres Juifs, rendent service au Hamas », a déclaré Sharansky. La stratégie du Hamas est de montrer la souffrance des Palestiniens au monde entier, affirme-t-il. « Le Hamas sacrifierait un million de sa population pour cela ».