Shelly Yachimovich, qui avait été évincée de la direction du parti travailliste, est sortie, mercredi, grande gagnante des primaires qui se sont tenues la veille. Elle a décroché la troisième position sur la liste du parti pour la Knesset et est à la tête d’une forte vague de soutien aux candidatures féminines.

Eitan Cabel, qui était un concurrent de Yachimovich pour la troisième place, est arrivé sixième, ce qui le relègue à la 10è place de la liste.

Des femmes occupent trois des cinq premières places, avec l’étoile montante Stav Shaffir qui prend la quatrième position. Le député Itzik Shmuli sera cinquième. Tous deux ont été des personnalités marquantes lors des mouvements pour la justice sociale de 2011.

Yachimovich a recueilli suffisamment des 29 000 suffrages exprimés au scrutin de mardi pour occuper la première place non réservée sur la liste du parti, derrière le chef du parti Isaac Herzog et la tête du parti Hatnua Tzipi Livni, qui fait liste commune avec les travaillistes .

Malgré sa défaite devant Herzog aux primaires de 2013, Yachimovich a apporté ces derniers mois son soutien total au chef du parti et avait soutenu sa décision de fusionner avec Hatnua.

Trente-six candidats se sont présentés aux primaires, mais conformément à l’accord conclu entre Herzog et Livni, cinq sièges ont été réservés pour les membres de Hatnua, rendant féroce la compétition pour les sièges restants.

Près de 29 000 membres inscrits du parti travailliste, soit près de 59% des électeurs potentiels, ont désigné mardi la liste du parti pour les prochaines législatives du 17 mars.

Après Shmuli on trouve sur la liste Omer Bar-Lev, Hilik Bar à la septième place qui lui est réservée, un membre de Hatnua qui reste encore à déterminer, mais qui devrait sans doute être l’ancien ministre de la Défense Amir Peretz, puis Merav Michaeli, suivie par Cabel.

Le numéro 11 dans la liste commune a été réservé pour une personne nommée par Herzog, suivie par Erel Margalit, Micky Rosenthal, Revital Sweid et Danny Atar.

Le numéro 16 était aussi réservé à Hatnua, suivi du sportif vétéran Zouheir Bahloul, du secrétaire du mouvement des kibboutzim Eitan Broshi, de Michal Biran et de Nachman Shai.

Bahloul a récemment déclaré au Times of Israel qu’il cherchait à « réhabiliter les relations entre Juifs et Arabes et à établir une véritable égalité pour tous les citoyens israéliens ».

Shmuli a salué la nouvelle liste, la décrivant comme « fougueuse, avec un esprit social ». Il a remercié ses électeurs pour leur confiance et a promis de remplacer le Likud pour le leadership du pays. Michaeli a parlé « d’une excellente liste, avec une représentation extraordinaire pour les femmes ». Elle a également dit que la prochaine étape sera de « remplacer le gouvernement ».

Cabel a admis qu’il était déçu par son classement, mais a promis de ne pas « se vautrer dans une flaque de larmes » et appelé à l’unité avant les élections.

Le Likud quant à lui a parlé « d’une liste ouvertement de gauche » et se présente comme le seul choix pour le pouvoir faire face « aux menaces et aux défis auxquels nous sommes confrontés ».

Les bureaux de vote ont été ouverts mardi de 10h à 22h, puis les bulletins de vote à travers le pays ont été comptés.

Les analystes avaient prédit un certain nombre de places élevées pour les femmes, grâce à une campagne pour l’égalité des sexes au sein du parti.

Cabel, Margalit, Michaeli et le nouveau venu Atar auraient conclu un accord entre eux, créant un bloc pour s’offrir un soutien mutuel.

L’économiste Manuel Trajtenberg, le choix du parti pour le poste de ministre des Finances (s’il forme la future coalition prochaine), a également un siège assuré, en 11ème ou 16ème place.

Selon de récents sondages, la liste conjointe parti travailliste-Hatnua est considérée comme le seul véritable concurrent susceptible de gagner plus de sièges que le Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, et espère donc former la prochaine coalition.

Le parti HaBayit HaYehudi tient mercredi ses propres primaires pour sa liste à la Knesset, avec seulement six des vingt premiers sièges non réservés aux membres de la faction Tekuma, à des femmes ou à des candidats choisis par le président du parti Naftali Bennett.

Voici donc la liste commune travailliste-Hatnua (les places à partir de 26 ont peu de chance de rentrer à la Knesset selon les sondages) :

1. Isaac Herzog
2. Tzipi Livni
3. Shelly Yachimovich
4. Stav Shafir
5. Itzik Shmuli
6. Omer Bar-Lev
7. Hilik Bar (emplacement réservé: secrétaire général du Parti)
8. emplacement réservé pour Hatnua (probablement Amir Peretz)
9. Merav Michaeli
10. Eitan Cabel
11. emplacement choisi par Herzog
12. Erel Margalit
13. Micky Rosenthal
14. Revital Sweid
15. Danny Atar
16. emplacement réservé pour Hatnua
17. Zouheir Bahloul
18. Eitan Broshi
19. Michal Biran
20. Nachman Shai
21. emplacement réservé pour Hatnua
22. Ayelet Nachmias-Verbin
23. Yossi Yona
24. emplacement réservé pour Hatnua
25. emplacement réservé pour Hatnua