Shimon Peres a toujours manifesté un soutien indéfectible pour cette organisation, créée en 1920, active dans 60 pays et qui finance les travaux de l’Agence Juive.

Lors du 90e anniversaire de l’institution, Shimon Peres déclarait que « le Keren Hayessod a joué un rôle central dans le rassemblement du peuple et a pris une part vitale dans la mobilisation des ressources destinées à créer quelque chose à partir de rien (…). Pas une once de cet argent n’a été gaspillée. Bien au contraire. Comme pour le chandelier de Hanoukka, chaque goutte d’huile a dégagé une formidable lumière. Et l’on peut voir les résultats sur la carte d’Israël, une succession de lumières qui brillent du Néguev à la Galilée. »

Financé principalement par des initiatives privées, le Keren Hayessod est focalisé sur l’immigration, l’intégration et l’implantation. Implantations agricoles, logements, villes de développement ou écoles d’apprentissage de l’hébreu font partie des réalisations concrètes de cette organisation.