Trois soldats égyptiens ont été tués samedi dans une attaque à la roquette lancée par des islamistes contre un point de contrôle dans la péninsule du Sinaï, a annoncé l’armée dans un communiqué.

La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

L’armée a affirmé avoir tué samedi vingt islamistes dans l’attaque d’une cache et diffusé sur la page Facebook de son porte-parole des vidéos de frappes contre un bâtiment et deux camions.

La branche égyptienne du groupe EI avait revendiqué jeudi une attaque au « missile » contre une « frégate » de la marine au large de la péninsule du Sinaï, son premier attentat du genre depuis le début d’une insurrection djihadiste dans le pays en 2013.

L’armée avait reconnu qu’un bateau de la marine avait pris feu lors d’affrontements avec des djihadistes, en soulignant qu’aucun soldat n’était mort dans ces violences.