Des sirènes avertissant des tirs de roquettes ont retenti dans plusieurs communautés israéliennes à la frontière de la bande de Gaza dimanche matin. L’armée a annoncé qu’il s’agissait d’une fausse alerte.

Plusieurs communautés à la périphérie de la bande les ont entendues, y compris Eshkol, Shaar Hanegev et Ramat Hanéguev.

L’armée israélienne a déclaré que les alarmes n’indiquaient pas d’attaque à la roquette, sans toutefois préciser encore leur origine.

Plusieurs fausses alertes ont retenti ces sept dernières semaines, depuis le cessez-le-feu entre Israël et les Palestiniens, qui a mis fin à 50 jours de combats.

Les responsables militaires avaient annoncé que des tirs internes au sein de la bande étaient responsables des précédentes alertes.

Il y a également eu deux cas de tirs sporadiques de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.