Un Libano-Canadien a été condamné lundi à six ans de prison à Chypre pour « soutien » au Hezbollah libanais et possession de 8,2 tonnes de nitrate d’ammonium, matériel pouvant entrer dans la fabrication d’explosifs.

Selon les autorités judiciaires, Bassam Hussein Abdallah, 26 ans, a des liens avec la branche militaire du groupe terroriste chiite du Hezbollah, qui selon l’accusation préparait des attentats contre les intérêts israéliens à Chypre.

Devant le tribunal pénal de Larnaca (sud), l’accusé a plaidé coupable de « participation et de soutien à une organisation terroriste » et de possession illégale et transfert de matériaux explosifs. Les accusations contre lui portaient de 2012 au 27 mai 2015, période durant laquelle le nitrate d’ammonium a été accumulé.

Pour rendre son jugement, le juge Nicolaos Santis a expliqué avoir pris en considération les « regrets » de l’accusé et sa coopération totale avec les autorités après son arrestation en mai, à l’issue d’une surveillance policière.

Il a souligné que Abdallah « avait joué le rôle qui lui était assigné dans un cadre plus large, qui aurait au final permis au Hezbollah d’atteindre, via des attaques terroristes, les intérêts israéliens à Chypre ».

La représentante du ministère public Polina Efthivoulou a indiqué que Abdallah avait reconnu appartenir à la branche militaire du Hezbollah et qu’il avait été envoyé à Chypre pour s’assurer que le nitrate d’ammonium était stocké dans de bonnes conditions de sécurité.

La police a expliqué qu’il était arrivé le 21 mai à Chypre, pour ce qu’il affirmait être des vacances. Il a été arrêté dans la banlieue de Larnaca six jours plus tard.

Les policiers ont retrouvé dans le sous-sol de sa maison 8,2 tonnes de nitrate d’ammonium -un engrais qui entre aussi dans la composition de certains explosifs- la plus grande prise mondiale de ce type de substance, selon des enquêteurs.

Efthivoulou a précisé que ce matériel était destiné à mener des attaques contre les intérêts israéliens sur l’île qui attire des milliers de touristes israéliens chaque année. Israël dispose également d’une ambassade dans la capitale Nicosie.

Malgré sa proximité avec le Moyen-Orient, l’île de Chypre est relativement épargnée par ce type d’activités « terroristes ».

En 2013, un tribunal chypriote a condamné à quatre ans de prison un Suédois d’origine libanaise, ayant admis être membre du Hezbollah, et jugé pour avoir participé à la préparation d’attaques contre des intérêts israéliens dans l’île méditerranéenne.