C’est vêtu d’uniformes SS et entourés de drapeaux nazis que les membres d’un groupe de reconstitution de la Seconde Guerre mondiale ont participé à un dîner de Noël sur le thème du Troisième Reich, en décembre dernier dans un restaurant de Minneapolis, selon City Pages.

L’événement se déroule depuis 16 ans. Les six dernières éditions ont eu lieu au restaurant Gasthof Zur Gemutlichkeit, selon l’un des participants.

« Tous les groupes [de reconstitution historique] allemands du Minnesota organisent une fête de Noël, parce que nous n’avons généralement pas d’autres événements pendant l’hiver », explique Jon Boorom, un membre de la WWII Historical Re-enactment Society Inc.

« C’est comme n’importe quel club qui organise une fête. Puisque nous nous habillons comme des Allemands de la Seconde Guerre mondiale, c’est sympa d’aller dans un restaurant allemand, de manger de la nourriture allemande et de boire de la bière allemande. »

Boorom soutient que cet événement est similaire à « une convention Star Trek, mais pour les amateurs de la Seconde Guerre mondiale » et qu’il ne s’agit aucunement d’une réunion néo-nazie.

L’organisation vérifie en détails les antécédents de ses membres pour s’assurer qu’ils n’ont pas eu des positions racistes ou antisémites, ajoute-t-il.

« Si vous portez un uniforme allemand ou nazi, ça n’est pas comme si vous disiez : ‘Je pense que Hitler était super sympa’ ou bien ‘Je hais les Juifs’ ou ‘Je hais les gays’ ou ‘Je hais les Démocrates’ », affirme Boorom.

« Vous n’êtes pas là parce que vous avez les mêmes opinions que Hitler – vous êtes là pour enseigner l’histoire aux gens, et une grande partie de cela c’est pour que les gens n’oublient pas. »

Toutefois, au-delà de la prétendue valeur pédagogique de l’événement, Boorom a précisé que son attrait reposait sur des aspects de base de la personnalité humaine.

« C’est pareil que de vouloir être le méchant quand vous jouez aux cowboys et aux Indiens. Il y a une attraction vers le mauvais côté », estime-t-il.

La WWII Historical Re-enactment Society a elle démenti, dans une publication Facebook, tout lien avec la fête.