Le Premier ministre Benjamin Netanyahu bénéficie d’une phase positive moins de trois mois avant les élections, selon un sondage Maarvi, tandis que son rival du départ Moshe Kahlon a vu son soutien baisser cette semaine.

Le parti de Netanyahu Likud gagnerait 23 sièges si les élections avaient lieu cette semaine, selon le sondage, en hausse de deux sièges par rapport à la semaine dernière.

L’union du parti travailliste et d’Hatnua est toujours en tête avec 24 sièges. Mais si le Likud est seulement derrière d’un siège, on pourrait bien demander à Netanyahu de former le gouvernement à nouveau.

55 % des personnes interrogées ont déclaré qu’ils ne voulaient pas que Netanyahu soit réélu, tandis que 38 % ont déclaré vouloir le voir revenir au pouvoir (7 % ne savaient pas). C’est une amélioration par rapport à deux semaines, lorsque tout d’abord 30 % puis 34%, ont décaré qu’ils voulaient un autre mandat de Netanyahu.

Kahlon, qui dirige le nouveau parti Koulanou, est descendu de 10 sièges à 7 cette semaine. Pourtant, lorsqu’on demande quel candidat traiterait le mieux les questions économiques, Kahlon est en tête avec 27 %. Il était devant Herzog (19 %) et Netanyahu (14 %).

Sans surprise, l’énorme scandale de corruption dans la parti Yisrael Beytenu a porté préjudice à la position du ministre des Affaires étrangères Avidgor Liberman. Classant les politiciens sur une échelle de 1 à 10 : avec 10 comme étant le plus corrompu, Liberman, avec 7,1, devançait les autres chefs politiques, avec Netanyahu en deuxième position pour un score de 5,5. Le chef de Koulanou Moshe Kahlon (3.0) et le chef de HaBayit HaYehudi Naftali Bennett étaient perçus comme les moins corrompus.

Yisrael Beytenu qui aurait obtenu 8 sièges la semaine dernière, est maintenant descendu à 5.

Les interrogés ont donné à Netanyahu la meillere note pour la protection du pays, avec 40 % des personnes déclarant qu’il serait le meilleur candidat pour les questions de sécurité. Bennett a reçu 13 %, Herzog et Liberman 12 %, suivi par Yair Lapid, chef du parti Yesh Atid, et Khalon.

Si les partis arabes s’unissent, ils remporteront 13 sièges, selon le sondage. Ahmad Tibi, le chef du parti Ra’am Ta’al est clairement le favorit pour mener la liste commune avec 44% de soutien. La députée de Balad Hanin Zoabi avait 0 %.

Les résultats complets du sondage sont (sans une union des partis arabes) : parti travailliste/Kadima 24 seats, Likud 23, HaBayit HaYehudi 17, Yesh Atid 11, Yahadout HaTorah 7, Meretz 7, Koulanou 7, Ra’am-Ta’al 6, Yisrael Beytenu 5, Hadash 5, le parti d’Eli Yishai 4, Shas 4 — avec Balad et Kadima ne passant pas le seuil électoral.