Dori média, la compagnie de production israélienne, a signé un accord historique avec Sony Pictures Television.

Cet accord, révélé mardi par The Hollywood Reporter, permettra à Sony de prendre 50 % du capital des chaînes Viva et Viva Plus, deux chaînes câblées israéliennes qui diffusent des soap-opéras en espagnol, qui appartiennent à la compagnie Dori.

C’est la première fois que Sony Pictures pénètre le marché de la télévision israélienne.

Dori Media, qui est dirigé par l’homme d’affaires israélo-argentin Yair Dori, a réussi à s’implanter dans le marché de la télévision israélienne en diffusant des télénovelas argentins.

La compagnie a un siège social commun à Buenos Aires et à Tel Aviv et est l’un des principaux acteurs dans le marché des exportations des formats israélien, – marché sur lequel on vend des concepts de télévision israéliens dans le monde entier.

Selon The Hollywood Reporter, ce même accord permettra à Sony d’acquérir la moitié de Viva Walla, le service de vidéos à la demande israélien de Dori, ainsi que 50 % de leur offre indonésienne, Baby TV.