La sénatrice Nathalie Goulet (UC) a demandé jeudi un débat au Sénat sur la décision prise la veille par le président américain Donald Trump de reconnaître « officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël ».

« La décision du président Trump de déménager l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem constitue une violation du droit international », a déclaré la sénatrice de l’Orne à l’occasion d’un rappel au règlement.

« Cette décision unilatérale peut entraîner une réaction en chaîne et nuire au camp de la paix », a-t-elle ajouté, demandant, conformément au règlement du Sénat, « l’inscription d’un débat sur cette question à notre ordre du jour ».

De son côté la présidente du groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste, Éliane Assassi, dans un autre rappel au règlement, a proposé de réunir « rapidement » la Commission des Affaires étrangères du Sénat « pour faire porter sa voix dans le débat ».

Qualifiant la décision du président américain de « faute politique très largement condamnée dans le monde », elle a estimé que « cette annonce est une provocation faite aux Palestiniens, mais aussi aux Israéliens désireux d’arriver à un accord de paix, ainsi qu’à la communauté internationale ».

« Donald Trump a agi en va-t-en guerre », a-t-elle dit. « Cette décision insensée ne peut que raviver les tensions. »

Pour sa part, Gilbert Roger (PS), président du groupe d’amitié France-Palestine, a condamné dans un communiqué « la décision sans précédent » de M. Trump, rappelant « son attachement à la solution à deux États, à laquelle il n’existe pas d’alternative ».