JTA – La star de la NBA, Amare Stoudemire a pris une décision improbable en août, quand il a pris sa retraite de la NBA et a signé un contrat de deux ans avec l’équipe de basket-ball israélienne Hapoel Jerusalem.

Mais il semble que le choix ait été le bon pour le joueur de basket-ball de 34 ans, qui s’est enthousiasmé sur son « pays d’adoption » dans une récente interview accordée à Sports Illustrated.

« Je ne me suis jamais senti autant à la maison, autant lié à un endroit où je joue », a déclaré Stoudemire au journaliste lors d’un repas de Shabbat pendant Hanoukka dans sa maison de Jérusalem, où il y a eu du poulet, de l’agneau, des poissons et des dreidel.

Stoudemire n’est pas juif mais s’identifie aux Israélites hébraïques, des Afro-Américains qui pensent être liés aux Israélites bibliques. Il ne mange pas de porc ou de fruits de mer – il a même cherché à Jérusalem un boucher casher vendant du lard de dinde – mais l’auteur de Sports Illustrated a également noté que Stoudemire a remercié Jésus dans une bénédiction qu’il a récitée avant le repas.

L’athlète de 2m11, qui vit dans une maison de quatre étages à quelques pas de la résidence du Premier ministre Benjamin Netanyahu, contribue à détruire les stéréotypes sur Israël.

Ancienne star de la NBA, Ama're Stoudemire s'entraîne avec son nouveau club, l'Hapoel Jerusalem, à Jérusalem, le 7 octobre 2016. (Crédit : Tomas Coex/AFP)

Ancienne star de la NBA, Ama’re Stoudemire s’entraîne avec son nouveau club, l’Hapoel Jerusalem, à Jérusalem, le 7 octobre 2016. (Crédit : Tomas Coex/AFP)

« Les gens disent : ‘est-ce une zone de guerre ?’ Et je leur dis qu’il ne pourrait pas être plus loin de la vérité », a déclaré Stoudemire dans l’article. C’est un « beau pays. De [belles] plages. Des Désert. De Super restaurants. Des gens formidables. Le jour du sabbat c’est si tranquille. Tout s’arrête pour le repos, pour le temps en famille. C’est sympa, n’est-ce pas ? ».

Une chose pour laquelle Stoudemire était un peu moins enthousiaste ? Les compétences de ses coéquipiers au Hapoel Jérusalem.

Le record de l’équipe est juste au-dessus de 500 dans la Premier League de basket-ball israélienne, bien qu’il ait fait un bon début dans le tournoi d’Eurocup avec une victoire mercredi contre l’équipe russe Niznhy Novgorod.

« Disions-le ainsi, a-t-il mis en perspective, c’est plutôt une situation d’enseignement. Comme, voilà comment vous vous déplacez sur un pick-and-roll ».