Le président de la commission de la défense de la Knesset, Zeev Elkin, affirme qu’Israël ne devrait pas rendre les corps des deux terroristes présumés tués à Hébron mardi matin jusqu’à ce que les corps des deux soldats tués ne soient rendus.

Elkin, qui est un député du Likud et un ancien vice-ministre des Affaires étrangères, a fait cette déclaration peu après la confirmation par l’armée que Marouane Kawasmeh et Amer Abou Eisheh avaient été éliminés mardi matin.

Il a expliqué que l’on devrait garder leurs corps jusqu’à ce que le Hamas rende les corps de Hadar Goldin et d’Oron Shaul, deux soldats israéliens tués dans la bande de Gaza pendant l’opération Bordure protectrice.

La restitution des dépouilles des deux soldats israéliens sera l’une des principales exigences israéliennes lors des négociations indirectes qui débuteront en Egypte mardi.

Ces négociations pour un cessez-le-feu à long terme prennent place un mois après la fin du conflit entre Israël et le Hamas qui a partiellement éclaté à cause des enlèvements et meurtres d’Eyal Yifrach, Gil-ad Shaar et Naftali Fraenkel le 12 juin dernier.

Les responsables israéliens ont déclaré cette semaine que lors de ces négociations indirectes avec les Palestiniens au Caire, Israël aura deux exigences : que le Hamas rende les dépouilles de Goldin et de Shaul et qu’il accepte de se désarmer et de démilitariser Gaza.

Kawasmeh, 29 ans, et Abou Eisheh, 32 ans, étaient les suspects principaux du meurtre des trois Israéliens cet été.

A environ 3 heures mardi matin, un détachement de l’armée a envahi la maison où se trouvaient les suspects et a commencé à tirer.

L’armée a affirmé que les deux suspects avaient été tués lors d’échanges de tirs, et le Hamas a publié un communiqué confirmant leur mort.