La conseillère à la sécurité nationale du président américain Barack Obama, Susan Rice, s’est entretenue mercredi à Jérusalem avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu des discussions sur le programme nucléaire iranien, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Cette visite intervient au moment où le magazine Newsweek rapporte qu’Israël espionne les Etats-Unis plus qu’aucun autre de ses alliés, des informations catégoriquement démenties par le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman.

« Sur l’Iran, Mme Rice a insisté sur l’importance critique de rechercher une solution globale qui assure à la communauté internationale que le programme nucléaire iranien est exclusivement pacifique », selon le texte, précisant que ces entretiens préparaient des consultations bilatérales jeudi.

« Elle a réaffirmé que les Etats-Unis ne permettraient pas à l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire et que la diplomatie était le meilleur moyen de résoudre pacifiquement les inquiétudes de la communauté internationale », a ajouté la présidence américaine.

« Mme Rice a dit au Premier ministre Netanyahu que les Etats-Unis continueraient des consultations intensives avec Israël au fur et à mesure des négociations des 5+1 et l’Union européenne » sur le nucléaire iranien, selon la même source.

« Sur les négociations israélo-palestiniennes, Mme Rice a relevé que, bien que nous soyons arrivés à une pause dans les discussions entre les deux parties, les Etats-Unis restaient convaincus qu’une paix durable ne peut être garantie que par des négociations directes conduisant à deux Etats viables et indépendants, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité », selon le texte.

La conseillère à la sécurité nationale a également été reçue par le président Shimon Peres, qui a jugé « utiles les sanctions contre l’Iran ».

« Nous arrivons au moment critique où nous allons découvrir si les dirigeants iraniens offrent simplement des mots ou sont sérieux », a estimé M. Peres, selon un communiqué de la présidence israélienne.

Susan Rice doit être reçue jeudi par le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie.

La Maison Blanche a annoncé mardi la visite de cette délégation comprenant « de hauts responsables du département d’Etat, du Pentagone, du Trésor et de la communauté du renseignement ».

Les négociations entre Téhéran et les puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) doivent reprendre le 13 mai à Vienne.